Vladimir Poutine et Lioudmila : "Un divorce civilisé", un tabou brisé

Publié le par Pure People

Vladimir Poutine et Lioudmila : "Un divorce civilisé", un tabou brisé

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe en Russie : le président russe Vladimir Poutine, 60 ans, et son épouse Lioudmila Poutina, 55 ans, ont annoncé jeudi 6 juin avoir divorcé après trente années de mariage, dans une interview à la télévision russe, rapportée par les agences russes et reprise par l'AFP.

Vladimir Poutine et Lioudmila : "Un divorce civilisé", un tabou briséVladimir Poutine et Lioudmila : "Un divorce civilisé", un tabou brisé

"Ça a été une décision commune, notre union est terminée", a déclaré Lioudmila au cours de cette interview accordée à la chaîne de télévision Rossia-24. Mais depuis longtemps déjà, dans les sphères du pouvoir en Russie, la séparation du couple présidentiel - qui remonterait à il y a neuf ans - ne faisait plus de doute, d'autant que le première dame ne se montrait plus aux événements officielles ces derniers temps. Son ultime apparition au côté du président datait de de mai 2012, date de l'investiture présidentielle en mai 2012.

"Un divorce civilisé"

Cette annonce a beau avoir l'air d'être imprévue, tout porte à croire que l'interview était préparée, comme l'indique Le Monde. À l'entracte de la présentation du ballet La Esmeralda, de Cesare Pugni au Grand Palais du Kremlin, les Poutine ont été abordés par une journaliste de la télévision publique Rossia-24, curieuse d'avoir leur avis sur le spectacle. "Formidable", juge le numéro un russe tandis que sa femme renchérit. Tout à trac, la journaliste interroge : "Il est si rare de vous voir côte à côte, on dit même que vivez séparés, est-ce vrai ?" "Oui, c'est ainsi", répond alors le numéro un russe. "Une décision commune en effet. Notre union est finie, car nous ne nous voyons presque jamais", ajoute Lioudmila. "Vladimir Vladimirovitch est complètement plongé dans son travail, nos filles ont grandi, elles vivent chacune leur vie", explique la première dame, souriante et détendue. "Ce mot n'a pas été prononcé, j'ai peur de le dire. C'est un divorce ?", ose la journaliste. "Un divorce civilisé", précise Lioudmila Poutina. D'un geste de la main, le maître du Kremlin met fin à l'entretien.

Un tabou brisé

Le choc en Russie est venu du fait que le président et son épouse ont annoncé officiellement leur rupture, brisant un tabou qui pesait depuis longtemps sur la vie privée des dirigeants du pays, en raison, entre autres, de l'influence morale de l'église orthodoxe. "Pour la Russie, c'est un phénomène absolument sans précédent", a commenté Olga Krychtanovskaïa, experte des élites et ancien membre du parti au pouvoir Russie unie. "Au cours des deux derniers siècles, aucun dirigeant russe n'avait levé le voile sur sa vie privée", a-t-elle poursuivi.

Vladimir Vladimirovitch Poutine, né à Leningrad, a été président du gouvernement russe de 1999 à 2000 et de 2008 à 2012, et président de la Fédération de Russie de 2000 à 2008 et depuis 2012. Connu pour avoir été un membre du KGB, il l'est aussi pour avoir imposé une concentration des pouvoirs présidentiels et plus récemment pour son amitié médiatisée avec un certain Gérard Depardieu. Ses aventures extra-conjugales étaient, elles, soigneusement cachées du public, l'homme politique protégeant jalousement sa vie privée. Mais la rumeur a la dent dure, notamment sur une relation supposée avec Alina Kabaïeva, une championne olympique. Le journal Moskovski Korrespondent qui avait relayé cette rumeur et un possible remariage avait alors fermé pendant quelques jours.

Lioudmila Alexandrovna Shkrebneva, son nom de jeune fille, est une ancienne hôtesse de l'air qui a rencontré Vladimir Poutine en 1982 à travers un ami et l'épousera moins d'un an plus tard. Le couple a deux filles : Maria (1985) et Ekaterina (1986). En se séparant de sa femme, Vladimir Poutine fait le choix de la transparence, évitant d'hypothétiques scandales conjugaux qui pourraient ternir son image, alors qu'il est à l'heure actuelle contesté par une partie de la population.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article