Loren Sophia

Publié le par Mémoires de Guerre

Sophia Loren, de son vrai nom Sofia Villani Scicolone, est une actrice italienne, née le 20 septembre 1934 à Rome. Actrice parmi les plus importantes du cinéma italien, mondialement reconnue, elle a tourné dans de nombreux films depuis le début des années 1950. Elle obtient ses plus grands rôles dans les années 1960 avec notamment le personnage dramatique de La ciociara ; son interprétation est couronnée par le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes et l'oscar de la meilleure actrice. Dans Hier, aujourd'hui et demain, son striptease devant Marcello Mastroianni est une des plus célèbres scènes du genre dans l'histoire du cinéma. Une étoile consacrant sa renommée lui est dédiée sur le Hollywood Walk of Fame, face au 7050 Hollywood Boulevard à Los Angeles. Lors d'une interview accordée à Barbara Walters, elle a affirmé fièrement : « Je ne suis pas italienne, je suis napolitaine, c'est très différent ! » 

Loren Sophia
Loren Sophia

Jeunesse et débuts

Sofia Scicolone est la fille illégitime de l'ingénieur en bâtiment et homme d'affaires, Riccardo Scicolone, et de Romilda Villani, professeur de piano et sosie de l'actrice Greta Garbo. Elle passe une enfance et une jeunesse difficiles à Pouzzoles, à une quinzaine de kilomètres de Naples, avec sa mère, sa grand-mère Luisa et sa sœur Anna Maria, née quatre ans après elle. Scicolone refuse en effet d'épouser la mère de Sofia et d'Anna Maria et n'apporte aucun soutien financier à sa famille illégitime. Sofia n'a ensuite rencontré son père que trois fois dans sa vie : à l'âge de 5 ans, de 17 ans et de 42 ans alors qu'il était mourant. Elle déclare qu'elle lui a pardonné mais n'a jamais oublié l'abandon de sa mère, restée seule avec ses deux filles. Sofia a par son père deux demi-frères, Giuliano et Giuseppe, plus jeunes qu'elle également.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le port de Pouzzoles et son usine de munitions sont souvent bombardés par les Alliés. Pendant un raid, alors qu'elle court vers un abri, la petite Sofia est blessée au menton par un éclat de bombe. Après cela, la famille décide de déménager à Naples et est hébergée par des parents. La guerre finie, elle retourne à Pouzzoles. Luisa, la grand-mère, ouvre alors un bar dans leur salle de séjour où elle sert de la liqueur faite maison : Romilda, la mère, joue du piano, la sœur Anna Maria chante et Sofia s'occupe des tables et fait la vaisselle. L'endroit devient fréquenté par les GI dont le casernement est proche.

Enfant, Sofia n'est pas attirée par le monde du spectacle, et se destine au métier de professeur d'anglais. Néanmoins fortement encouragée par sa mère, à l'âge de 16 ans, elle est l'une des quatre représentantes de la région du Latium au concours de beauté Miss Italie, à l'époque appelé Mille lire per un sorriso (Mille lires pour un sourire) ; elle s'y classe deuxième, mais le jury, impressionné par la beauté, la grâce et la sensualité que dégage l'adolescente, crée pour elle le prix de Miss Élégance, prix que, depuis, toutes les aspirantes au titre de Miss Italie convoitent également. Elle gagne une certaine réputation en figurant dans des romans-photos (genre populaire à l'époque) sous le pseudonyme de Sofia Lazzaro et obtient de petits rôles dans des films, où elle apparaît parfois seins nus comme dans Quelles drôles de nuits en 1951 ou dans Deux nuits avec Cléopâtre en 1953, alors qu'elle n'a que 16 ans pour le premier et 18 pour le second.

Ces apparitions sont remarquées en France mais pas en Italie où la censure, toujours vigilante, les a supprimées. Ces films sont depuis extrêmement recherchés par les fans de la star, en raison de leur rareté. Une photo de Sophia Loren seins nus, tirée de Quelles drôles de nuits, est reproduite en 1957 dans le magazine américain Playboy alors que l'actrice est déjà connue. Elle ne s'est jamais remontrée partiellement nue ensuite, arguant du fait qu'elle ne se sentait pas à l'aise dans ces conditions et que « Sophia Loren nue, ça représente beaucoup de nudité ». 

Carrière internationale

En 1952, sur le tournage de Sous les mers d'Afrique de Giovanni Roccardi, Sofia Scicolone, alias Sofia Lazzaro, est rebaptisée « Sophia Loren » par le producteur Goffredo Lombardo. Le producteur Carlo Ponti, qu'elle va épouser plus tard bien qu'il soit son aîné de vingt-deux ans, lui fait alors signer un contrat d'une durée de sept ans. Sophia Loren entame sa carrière avec des rôles de femmes « populaires » dans Le Carrousel fantastique (Carosello napoletano) d'Ettore Giannini (1953), L'Or de Naples (L'Oro di Napoli) de Vittorio De Sica et Dommage que tu sois une canaille (Peccato che sia una canaglia) d'Alessandro Blasetti (1954), et Par-dessus les moulins (La Bella mugnaia) de Mario Camerini (1955).

Rapidement, sa provocante et explosive beauté, sa grâce et ses qualités de comédienne donnent à Sophia Loren une renommée internationale. En 1955, elle fait la couverture de Life magazine alors que Carlo Ponti envisage pour elle une carrière internationale. À Hollywood de 1957 à 1961, elle tourne sous la direction de Jean Negulesco, Stanley Kramer, Henry Hathaway, Delbert Mann, Carol Reed, George Cukor, Melville Shavelson, Sidney Lumet, Michael Curtiz, Charlie Chaplin. Elle a pour partenaires Cary Grant, Frank Sinatra, John Wayne, Anthony Perkins, William Holden, Trevor Howard, Marlon Brando, Anthony Quinn, George Sanders, Peter Sellers, Clark Gable, John Gavin, Charlton Heston et Raf Vallone.

Martin Ritt lui apporte sa première consécration avec L'Orchidée noire (The Black Orchid) : son rôle de Rose Bianco lui vaut la coupe Volpi de la meilleure actrice à la Mostra de Venise en 1958. En 1960, sort La ciociara de Vittorio De Sica où elle tient le rôle de Cesira aux côtés de Jean-Paul Belmondo. C'est une succession de récompenses pour Sophia Loren : le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes, le David di Donatello de la meilleure actrice, le ruban d'argent de la meilleure actrice principale, le NYFCC Award de la meilleure actrice et l'oscar de la meilleure actrice.

Le succès de La ciociara la ramène devant les caméras italiennes et plus précisément celles de Vittorio De Sica. Elle tourne sous sa direction Boccace 70 (Boccaccio '70) et Les Séquestrés d'Altona (I Sequestrati di Altona) en 1962, Hier, aujourd'hui et demain (Ieri, oggi, domani) en 1963 où son porte-jarretelles noir fait tourner les têtes, Mariage à l'italienne (Matrimonio all'italiana) en 1964. Un peu plus tard, ce sont Les Fleurs du soleil (I Girasoli) en 1970 et Le Voyage (Il Viaggio) en 1974. Il la dirige dans huit films en tout, dont six où il apparaît en tant qu'acteur à ses côtés.

Marcello Mastroianni est aussi le partenaire fidèle de l'actrice dans une douzaine de films. En 1977, Une journée particulière (Una Giornata particolare) d'Ettore Scola, est le dernier grand rôle de sa carrière. Elle revient en 1984 dans Aurora (Qualcosa di biondo) de Maurizio Ponzi, avec son jeune fils Edoardo Ponti. À partir de 1984, les récompenses qu'elle reçoit sont des prix en hommage à sa carrière : oscar d'honneur, David di Donatello spécial, et autres Golden Globe de remerciement. En 1991, la République française la fait chevalier de la Légion d'honneur.

En 2007, un documentaire sur sa vie intitulé Sophia : hier, aujourd'hui et demain (Sofía : Ieri, oggi, domani) est réalisé par Massimo Ferrari. Le documentaire contient des interviews exclusives de l'actrice ainsi que celles de figures célèbres du cinéma international comme Woody Allen, Ettore Scola, Claude Chabrol, Lina Wertmuller et Maria Grazia Cucinotta. En juillet 2006, elle pose pour la 33e édition du calendrier Pirelli et devient, à 71 ans, le modèle le plus âgé qui figure dans ce célèbre calendrier.

En 2010, elle interprète le rôle de sa propre mère, Romilda Villani, dans La mia casa è piena di specchi, une mini-série de la chaîne italienne Rai Uno, inspirée du livre écrit par sa sœur Anna Maria Scicolone. L'histoire retrace la propre vie de Sophia Loren, de ses débuts difficiles dans le cinéma jusqu'à la gloire. La série enregistre des records d'audience. Sophia Loren est l'égérie de la compagnie MSC Croisières et baptise tous leurs nouveaux paquebots, dont le dernier en date le MSC Meraviglia en juin 2017 au Havre, alors qu'elle est âgée de près de 83 ans. 

Vie privée

Sophia Loren est une fervente catholique. Elle habite principalement à Genève en Suisse depuis fin 2006. Elle possède aussi une maison à Naples et à Rome.

Liaison avec Cary Grant

Sophia Loren et Cary Grant ont partagé la vedette du film La Péniche du bonheur. L'épouse d'alors de Grant, Betsy Drake, en avait écrit le scénario original et Grant souhaitait initialement que son épouse partage l'affiche avec lui. Mais, au cours du tournage du film précédent en 1957, Orgueil et Passion, une liaison était née entre Loren et Grant, et ce dernier s'était alors arrangé pour que Loren prenne la place de Drake dans le film suivant (La Péniche du bonheur), avec un scénario réécrit qui ne faisait plus référence à celui de Betsy Drake, son épouse. Néanmoins, la liaison entre Grant et Loren se termina avant la fin du tournage d’Orgueil et Passion, créant des problèmes sur le plateau du film suivant. Grant espérait pouvoir reprendre sa liaison avec Loren mais celle-ci préféra accepter la demande en mariage de Carlo Ponti

Double mariage avec Carlo Ponti et famille

Sofia Villani Scicolone rencontre pour la première fois le producteur de cinéma italien Carlo Ponti (1912-2007) en 1950, alors qu'elle n'a que 16 ans et lui 37 : il est juge occasionnel dans des concours de beauté ; il n'a ensuite cessé de guider le début de carrière de l'adolescente, puis jeune femme, qui devient actrice et apparaît dans près d'une vingtaine de films au début des années 1950. Notamment l'ami de Ponti, Goffredo Lombardo à la tête de la société de production Titanus, engage en 1952 la jeune Sofia dans Sous les mers d'Afrique et lui trouve le pseudonyme « Sophia Loren ». Ponti, qui est marié à Giuliana, et Loren en arrivent à se fréquenter secrètement. Loren devient une vedette internationale. Sept ans après sa première rencontre avec Loren, Ponti est de longue date séparé de sa première épouse quand il obtient un divorce au Mexique, puis épouse Loren par procuration, également au Mexique le 17 septembre 1957 : deux avocats les représentent alors. 

Mais ce mariage est annulé en Italie en raison du non-enregistrement du divorce de Carlo Ponti d'avec Giuliana. Le couple Ponti-Loren continue à vivre ensemble mais se trouve dans l'illégalité dans son propre paysh, l'Italie, où les lois sont encore largement inspirées par la tradition catholique : il demande la nationalité française, ce qui est accordé aux deux concubins par le Premier ministre français de l'époque, Georges Pompidou. En 1965, Ponti régularise son divorce en France et peut cette fois épouser Loren dans les normes, le 9 avril 1966, soit près de neuf ans après le premier mariage annulé. Le couple a ensuite deux fils : Carlo Jr. né en 1968, et Edoardo né en 1973. Sophia Loren reste mariée à Carlo Ponti jusqu'à sa mort : il décède le 10 janvier 2007, d'une affection pulmonaire. Elle est aussi la tante d'Alessandra Mussolini, sénatrice de la République italienne : la mère de celle-ci, Anna Maria, sœur de Sophia, a épousé Romano Mussolini, un fils du dictateur Benito Mussolini. Actuellement, Sophia Loren est l'égérie de MSC Croisières et inaugure tous leurs nouveaux paquebots, dont le MSC Preziosa.

Loren Sophia

Filmographie

  • 1950 : Il voto de Mario Bonnard
  • 1950 : Totò Tarzan (Totòtarzan) de Mario Mattoli
  • 1950 : Les Femmes de Barbe Bleue (Le sei moglie di Barbablù) de Carlo Ludovico Bragaglia
  • 1950 : Le Retour de Pancho Villa (Io sono il capataz) de Giorgio Simonelli
  • 1950 : Les Mousquetaires de la mer (Cuori sul mare) de Giorgio Bianchi
  • 1950 : Les Feux du music-hall (Luci del varietà) de Federico Fellini et Alberto Lattuada
  • 1950 : Quo Vadis de Mervyn LeRoy : figuration
  • 1951 : Il padrone del vapore de Mario Mattoli
  • 1951 : Milano miliardaria de Marcello Marchesi, Marino Girolami et Vittorio Metz
  • 1951 : Il mago per forza de Marcello Marchesi, Marino Girolami et Vittorio Metz
  • 1951 : La Cité des stupéfiants (Lebbra bianca) d'Enzo Trapano
  • 1951 : Anna d'Alberto Lattuada
  • 1952 : L'Accordeur est arrivé / Zéro en amour (È arrivato l'accordatore) de Duilio Coletti
  • Sous le nom de Sophia Lazzaro
  • 1951 : Quelles drôles de nuits (Era lui...si, si) de Vittorio Metz, Mario Girolami et Marcello Marchesi
  • 1952 : L'Héritier de Zorro (Il sogno di Zorro) de Mario Soldati
  • 1952 : La Traite des blanches (La tratta delle bianche) de Luigi Comencini
  • 1953 : La Favorita de Cesare Barlacchi
  • Sous le nom de Sophia Loren
  • 1953 : La domenica della buona gente d'Anton Giulio Majano
  • 1953 : Sous les mers d’Afrique (Africa sotto i mari) de Giovanni Roccardi
  • 1953 : Deux nuits avec Cléopâtre (Due notti con Cleopatra) de Mario Mattoli
  • 1953 : Aïda de Clemente Fracassi
  • 1953 : Une fille formidable de Mauro Bolognini
  • 1953 : Un dimanche romain de Anton Guilio Majano
  • 1954 : Quelques pas dans la vie (Tempi nostri) de Alessandro Blasetti
  • 1954 : L'Or de Naples (L'oro di Napoli) de Vittorio De Sica
  • 1954 : Attila, fléau de Dieu de Pietro Francisi
  • 1954 : Dommage que tu sois une canaille (Peccato che sia una canaglia) d'Alessandro Blasetti : Lina Stroppiani
  • 1955 : La Fille du fleuve (La donna del fiume) de Mario Soldati : Nives Mongolini
  • 1955 : Le Signe de Vénus (Il segno di Venere) de Dino Risi
  • 1955 : Par dessus les moulins (La bella mugnaia) de Mario Camerini : Carmela
  • 1955 : Pain, amour, ainsi soit-il (Pane, amore, e...) de Dino Risi
  • 1956 : La Chance d'être femme (La fortuna di essere donna) de Alessandro Blasetti
  • 1957 : Ombres sous la mer (Boy on a Dolphin) de Stanley Kramer
  • 1957 : Orgueil et Passion (The Pride and the Passion) de Stanley Kramer
  • 1957 : La Cité disparue (Legend of the lost) de Henry Hathaway
  • 1958 : Désir sous les ormes (Desire Under the Elms) de Delbert Mann : Anna Cabot
  • 1958 : La Clé (The Key) de Carol Reed : Stella
  • 1958 : L'Orchidée noire (Black Orchid) de Martin Ritt
  • 1958 : La Péniche du bonheur (Houseboat) de Melville Shavelson
  • 1959 : Une espèce de garce (That Kind of Woman) de Sidney Lumet
  • 1960 : La Diablesse en collant rose (Heller in Pink Tights) de George Cukor : Angela Rossini
  • 1960 : Un scandale à la cour (A Breath of Scandal) de Michael Curtiz : la princesse Olympia
  • 1960 : C’est arrivé à Naples (It Started in Naples) de Melville Shavelson : Lucia Curcio
  • 1960 : Les Dessous de la millionnaire (The Millionairess) d'Anthony Asquith : Epifania Parerga
  • 1960 : La Paysanne aux pieds nus (La Ciociara) de Vittorio De Sica : Cesira
  • 1961 : Le Cid de Anthony Mann : Chimène
  • 1961 : Madame Sans-Gêne de Christian-Jaque : Catherine Hubscher, dite « Madame Sans-Gêne »
  • 1961 : Boccace 70 (Boccaccio '70), épisode La Loterie (La riffa)
  • 1962 : Le Couteau dans la plaie de Anatole Litvak : Lisa Macklin
  • 1962 : Les Séquestrés d'Altona (I sequestrati di Altona) de Vittorio De Sica
  • 1963 : Hier, aujourd'hui et demain (Ieri, oggi, domani) de Vittorio De Sica
  • 1964 : La Chute de l'empire romain de Anthony Mann
  • 1964 : Mariage à l'italienne (Matrimonio all'italiana) de Vittorio De Sica : Filumena Marturano
  • 1965 : Opération Crossbow de Michael Anderson : Nora
  • 1965 : Lady L de Peter Ustinov : Lady Louise Lendale
  • 1965 : La Comtesse de Hong-Kong de Charles Chaplin : la comtesse Natasha Alexandroff
  • 1966 : Judith de Daniel Mann : Judith
  • 1966 : Arabesque de Stanley Donen
  • 1967 : La Belle et le Cavalier (C'era una volta...) de Francesco Rosi
  • 1967 : Fantômes à l'italienne (Questi fantasmi) de Renato Castellani : Maria Lojacono
  • 1968 : Sophia : A self-portrait documentaire de Mel Stuart et Robert Abel : Elle-même
  • 1970 : Les Fleurs du soleil (I girasoli) de Vittorio De Sica : Giovanna
  • 1971 : La Femme du prêtre (La moglie del prete) de Dino Risi : Valeria Billi
  • 1971 : Mortadella (La mortadella) de Mario Monicelli : Maddalena Ciarrapico
  • 1972 : Une bonne planque (Bianco, rosso e...) d'Alberto Lattuada : Hermana Germana
  • 1972 : L'Homme de la Manche (Man of La Mancha) de Arthur Hiller : Dulcinea / Aldonza
  • 1974 : Le Voyage (Il viaggio) de Vittorio De Sica : Adriana de Mauro
  • 1974 : Verdict d' André Cayatte : Teresa Leoni
  • 1975 : La Pépée du gangster (La Pupa del gangster) de Giorgio Capitani : Pupa
  • 1977 : Le Pont de Cassandra (The Cassandra Crossing) de George Pan Cosmatos : Jennifer Rispoli Chamberlain
  • 1977 : Une journée particulière (Una giornata particolare) d'Ettore Scola : Antonietta
  • 1978 : Angela de Boris Sagal : Angela Kincaid
  • 1978 : D'amour et de sang (Fatto di sangue fra due uomini per causa di una vedova - si sospettano moventi politici) de Lina Wertmuller : Titina Paterno
  • 1978 : La Cible étoilée de John Hough : Mara :
  • 1979 : L'Arme au poing (Firepower) de Michael Winner : Adele Tasca
  • 1990 : Samedi, dimanche et lundi (Sabato, domenica e lunedì) de Lina Wertmüller : Rosa Priore
  • 1994 : Prêt-à-porter de Robert Altman : Isabella de la Fontaine
  • 1995 : Les Grincheux 2 (Grumpier Old Men) de Howard Deutch : Maria Sophia Coletta Ragetti
  • 1997 : Soleil de Roger Hanin : Maman Lévy
  • 2002 : Cœurs inconnus (Between Strangers) d'Edoardo Ponti : Olivia
  • 2004 : Peperoni ripieni e pesci in faccia de Lina Wertmüller : Maria
  • 2009 : Nine de Rob Marshall : Mamma

Télévision

  • 1974 : Brief Encounter de Lina Wertmüller : Anna Jesson
  • 2001 : Francesca e Nunziata de Lina Wertmüller : Francesca Montorsi
  • 2004 : Lives of the Saints de Jerry Ciccoritti : Teresa Innocente
  • 2010 : La mia casa è piena di specchi de Vittorio Sindoni : Romilda Villani (sa propre mère)

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article