Derval Blanche

Publié le par Mémoires de Guerre

Blanche Derval, née Eugénie Marie Pasquier en 1885 et morte le 22 août 1973 à Bruxelles, est une comédienne française de théâtre et de cinéma. 

Derval Blanche

Carrière

Au cinéma, Blanche Derval apparaît dans Le Diamant noir (1913), le court-métrage Le Baiser de l'empereur (1913), La Fille de Delft d'Alfred Machin (1914) et Ziska la danseuse espionne d'Henri Andréani (1922). Elle a également joué au Théâtre des Deux-Masques jusqu'en 1922. C'est dans ce théâtre que l'écrivain André Breton l'a remarquée. Elle y jouait le rôle principal du drame Les Détraquées de Pierre Palau.

Dans son récit Nadja, Breton rend compte de la forte impression de cette pièce et de la comédienne qu'il est allé voir « sur la foi que la pièce […] ne pouvait être mauvaise, tant la critique se montrait acharnée contre elle, allant jusqu'à réclamer l'interdiction. » Ce même livre reproduit un portrait de Blanche Derval réalisé par le photographe Henri Manuel. En 1927, elle joue dans la tournée Charles Baret. À la fin des années 1930, elle fonde une école d'art dramatique à Lausanne qui comptera parmi ses élèves l'acteur Jean-Marc Bory. 

Filmographie

  • 1913 : Le Diamant noir d'Alfred Machin
  • 1913 : Le Baiser de l'empereur d'Alfred Machin
  • 1914 : La Fille de Delft d'Alfred Machin
  • 1922 : Ziska, la danseuse espionne d'Henri Andréani

Théâtre

  • 1922 : Les Détraquées de Pierre Palau, Théâtre des Deux Masques
  • 1922 : La Peur de Pierre Palau, Théâtre des Deux Masques

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article