Freeman Mona

Publié le par Mémoires de Guerre

Mona Freeman est une actrice américaine, de son nom complet Monica Elizabeth Freeman, née le 9 juin 1926 à Baltimore (Maryland), morte le 23 mai 2014 à Beverly Hills (Californie).

Freeman Mona
Freeman Mona

Carrière

Au cinéma, Mona Freeman participe à trente-cinq films américains (et un britannique), entre 1944 et 1958 ; deux de ses plus connus sont le film noir Un si doux visage (en 1952, avec Jean Simmons, Robert Mitchum) et le film de guerre Le Cri de la victoire (en 1955, avec Van Heflin, Tab Hunter, Aldo Ray). À la télévision, elle contribue à vingt-neuf séries, de 1955 à 1966, avant une ultime apparition dans un téléfilm diffusé en 1972.

Filmographie

  • 1944 : Voyage sans retour (Till we meet again) de Frank Borzage
  • 1944 : Le Grand National (National Velvet) de Clarence Brown
  • 1944 : Here come the Waves de Mark Sandrich
  • 1944 : Coup de foudre (Together Again) de Charles Vidor
  • 1945 : Roughly Speaking de Michael Curtiz
  • 1945 : Junior Miss de George Seaton
  • 1945 : Danger Signal de Robert Florey
  • 1946 : Our Hearts were growing up de William D. Russell
  • 1946 : Prince noir (Black Beauty) de Max Nosseck
  • 1946 : Une fille perdue (That Brennan Girl) d'Alfred Santell
  • 1947 : Le Fiancé de ma fiancée (Dear Ruth) de William D. Russell
  • 1947 : Hollywood en folie (Variety Girl) de George Marshall (caméo ; elle-même)
  • 1947 : Mother Wore Tights de Walter Lang
  • 1948 : La Chevauchée de l'honneur (Streets of Laredo) de Leslie Fenton
  • 1948 : Isn't it Romantic ? de Norman Z. McLeod
  • 1949 : L'Héritière (The Heiress) de William Wyler
  • 1949 : Le Démon du logis (Dear Wife) de Richard Haydn
  • 1950 : I Was a Shoplifter (en) de Charles Lamont
  • 1950 : Marqué au fer (Branded) de Rudolph Maté
  • 1950 : Terre damnée (Copper Canyon) de John Farrow
  • 1951 : Ma fille n'est pas un ange (Dear Brat) de William A. Seiter
  • 1951 : Darling, how could you ! de Mitchell Leisen
  • 1951 : The Lady from Texas de Joseph Pevney
  • 1952 : Sous le plus grand chapiteau du monde (The Greatest Show on Earth) de Cecil B. DeMille
  • 1952 : Parachutiste malgré lui (Jumping Jack) de Norman Taurog
  • 1952 : Flesh and Fury de Joseph Pevney
  • 1952 : Les Diables de l'Oklahoma (Thunderbirds) de John H. Auer
  • 1952 : Un si doux visage (Angel Face) d'Otto Preminger
  • 1954 : Before I wake d'Albert S. Rogell
  • 1955 : Colorado Saloon (The Road to Denver) de Joseph Kane
  • 1955 : Dial 999 de Montgomery Tully
  • 1955 : Le Cri de la victoire (Battle Cry) de Raoul Walsh
  • 1956 : Le Bataillon dans la nuit (Hold Black the Night) d'Allan Dwan
  • 1956 : Huk ! de John Barnwell
  • 1957 : La Poursuite fantastique (Dragoon Wells Massacre) d'Harold D. Schuster
  • 1958 : The World was his Jury de Fred F. Sears

Télévision

  • 1958 : La Grande Caravane (Wagon Train), Saison 1, épisode 38 The Monte Britton Story de Mark Stevens
  • 1958-1959 : Au nom de la loi (Wanted : Dead or Alive), Saison 1, épisode 9 Ange ou démon (The Fourth Headstone, 1958) de Don McDougall ; Saison 2, épisode 4 Le Tunnel (Breakout, 1959)
  • 1959-1960 : Maverick, Saison 3, épisode 5 The Cats of Paradise (1959) d'Arthur Lubin et épisode 17 Cruise of the Cynthia B. (1960) d'André De Toth
  • 1961 : Échec et mat (Checkmate), Saison 1, épisode 17 Don't believe a Word she says de Sidney Lanfield
  • 1962-1965 : Première série Perry Mason, Saison 6, épisode 10 The Case of the Lurid Letter (1962) ; Saison 7, épisode 25 The Case of the Illicit Illusion (1964) ; Saison 9, épisode 8 The Case of the 12th Wildcat (1965)
  • 1972 : Welcome Home, Johnny Bristol, téléfilm de George McCowan

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article