Le Voleur de Bagdad

Publié le par Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan

Le Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad An Arabian Fantasy in Technicolor) est un film britannique réalisé par Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan, sorti en 1940. Ont en outre participé à la réalisation du film sans être crédités au générique : Alexander Korda, Zoltan Korda et William Cameron Menzies. L'histoire se déroule à une époque lointaine et indéterminée, à Bagdad. Tout débute sur un port, un mendiant aveugle demande la charité au nom de Dieu, son chien pouilleux à ses pieds. Aux passants qui l'interrogent, il déclare être le plus malheureux des princes, trompé, abusé et jeté dans la misère. On se rit de lui, on le presse de questions, et il se plonge alors dans ses souvenirs.

La colère gronde dans les rues de Bagdad : le peuple souffre des décisions du palais princier. Le prince Ahmad est accusé d'opprimer les pauvres gens par ses décrets autoritaires, mais lui-même n'en a pas conscience, pris qu'il est par ses jeux. Dans l'ombre le grand vizir Jaffar l'entretient dans son ignorance, c'est lui le seul vrai maître oppresseur, le tyran qui désire renverser son pantin et prendre sa place. Un jour, le prince rencontre dans un jardin de son palais une magnifique femme, princesse et fille unique du sultan. Fasciné, amoureux dès le premier regard, il lui fait une cour passionnée, et elle aussi est touchée dans son cœur. Ils se quittent sur des promesses d'amour, mais une ombre plane : le prince n'a pas révélé son identité car la princesse lui a fait part des rumeurs le concernant. 

Aussitôt Ahmad va voir son vizir, qui lui conseille d'aller déguisé dans la rue pour connaître son peuple. Tandis que le prince assiste à un prêche enflammé contre son règne, Jaffar envoie la soldatesque l'arrêter et le met en prison. Dans le cachot humide, attendant le sabre du bourreau, Ahmad rencontre un petit voleur, Abu, qui le fait évader. Alors commence un voyage au cœur des légendes du Moyen-Orient : Génie, magie, tapis volant, Pégase, tombeau oublié infesté d'êtres tordus et maléfiques…

Le Voleur de Bagdad de Ludwig Berger, Michael PowellLe Voleur de Bagdad de Ludwig Berger, Michael PowellLe Voleur de Bagdad de Ludwig Berger, Michael Powell

Le Voleur de Bagdad de Ludwig Berger, Michael Powell

Fiche technique

  • Titre original : The Thief of Bagdad An Arabian Fantasy in Technicolor
  • Titre : Le Voleur de Bagdad
  • Réalisation : Ludwig Berger, Michael Powell et Tim Whelan
  • Scénario : Lajos Biró et Miles Malleson
  • Direction artistique : Vincent Korda
  • Décors : Percy Day
  • Costumes : John Armstrong, Oliver Messel et Marcel Vertès
  • Photographie : Georges Périnal, assisté de Robert Krasker (cadreur, non-crédité)
  • Son : A.W. Watkins
  • Montage : Charles Crichton et William Hornbeck
  • Musique : Miklós Rózsa
  • Direction musicale : Muir Mathieson
  • Effets spéciaux : Lawrence Butler, Tom Howard, Johnny Mills
  • Production : Alexander Korda
  • Production associée : Zoltan Korda et William Cameron Menzies
  • Société de production : Alexander Korda Film Productions
  • Société de distribution : United Artists Corporation
  • Pays d'origine : Royaume-Uni
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur (Technicolor) — 35 mm — 1,37:1 - Son Mono (Western Electric Mirrophonic Recording)
  • Genre : Aventures, Fantastique
  • Durée : 106 minutes
  • Dates de sortie : États-Unis : 5 décembre 1940 (première mondiale à New York), 25 décembre 1940 (sortie nationale), Royaume-Uni : 19 décembre 1940 (première à Londres), 25 décembre 1940 (sortie nationale), France : 11 avril 1946

Distribution

  • Conrad Veidt : Jaffar
  • Sabu : Abu
  • June Duprez : la princesse de Bassorah
  • John Justin : Ahmad
  • Rex Ingram : Djinn
  • Miles Malleson : le sultan de Bassorah
  • Morton Selten : le vieux roi
  • Mary Morris : Halima
  • Bruce Winston : le marchand
  • Hay Petrie : l'astrologue
  • Adelaide Hall : la chanteuse
  • Roy Emerton : le geôlier
  • Allan Jeayes : le conteur d'histoires

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article