Palance Jack

Publié le par Mémoires de Guerre

Jack Palance (né le 18 février 1919 à Lattimer Mines en Pennsylvanie et mort le 10 novembre 2006 à Montecito, en Californie) est un acteur américain d'origine ukrainienne. 

Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack
Palance Jack

Carrière

Né sous le nom de Volodymyr Palahniuk (en ukrainien : Володимир Палагнюк) en 1919, il est le fils d'Ivan Palahniuk, immigrant ukrainien, mineur de charbon et d'Anna Gramiak. Jack Palance débute au cinéma en 1950 dans Panique dans la rue (Panic in the Streets) d'Elia Kazan. Au cours des années 1950, il tourne pour des réalisateurs comme Charles Marquis Warren, dans Le Sorcier du Rio Grande (Arrowhead), et Vol sur Tanger (Flight to Tangier), tous deux en 1953, Douglas Sirk dans Le Signe du païen (Sign of the Pagan, en 1954, ou Robert Aldrich, dans Le Grand Couteau (The Big Knife) en 1955 et Attaque (Attack) en 1956. Son visage aux traits anguleux et émaciés, refait à la suite de blessures reçues pendant la Seconde Guerre mondiale, et toute son allure le cantonnent souvent à des rôles de méchants dans des westerns (L'Homme des vallées perdues) ou des films de gangsters. Il joue également le personnage d'Ogodaï dans Les Mongols, film franco-italien de 1961.

Durant les années 1960, il joue dans plusieurs films européens, entre autres pour Jean-Luc Godard dans Le Mépris en 1963. Dans ce film, il joue le producteur Jeremy Prokosch qui emploie Camille Javal (Brigitte Bardot), éveillant la jalousie de son mari Paul (Michel Piccoli). En 1984, il prête sa voix au personnage membre des Hells Angels sur le disque de Roger Waters, The pros and cons of hitch hiking. Sa carrière est relancée par le succès inattendu du film Bagdad Café en 1987 dans lequel il dévoile une autre facette de son talent. En 1989, il joue le personnage de Carl Grissom dans le film Batman de Tim Burton, aux côtés de Michael Keaton et Jack Nicholson. Un Oscar couronne sa carrière en 1990. En 1992, Jack Palance reçoit l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour La Vie, l'amour... les vaches de Ron Underwood.

Impact dans la culture populaire

En 1956, Morris le met en scène, dans le rôle d'un tueur à gages, dans l’album de bande dessinée : Lucky Luke et Phil Defer. Ce personnage est inspiré par son rôle dans L'Homme des vallées perdues de George Stevens (1953). 

Filmographie

  • 1950 : Panique dans la rue (Panic in the Streets), d'Elia Kazan
  • 1950 : Okinawa (Halls of Montezuma), de Lewis Milestone
  • 1952 : Le Masque arraché (Sudden fear), de David Miller
  • 1953 : L'Homme des vallées perdues (Shane), de George Stevens
  • 1953 : Passion sous les tropiques (Second Chance), de Rudolph Maté
  • 1953 : Le Sorcier du Rio Grande (Arrowhead), de Charles Marquis Warren
  • 1953 : Vol sur Tanger (Flight to Tangier), de Charles Marquis Warren
  • 1953 : L'Étrange Mr. Slade (Man in the Attic) d'Hugo Fregonese
  • 1954 : Le Signe du païen (Sign of the Pagan), de Douglas Sirk
  • 1954 : Le Calice d'argent (The Silver Chalice), de Victor Saville
  • 1955 : El Tigre (Kiss of Fire), de Joseph M. Newman
  • 1955 : Le Grand Couteau (The Big Knife), de Robert Aldrich
  • 1955 : La Peur au ventre (I Died a Thousand Times), de Stuart Heisler
  • 1956 : Attaque (Attack), de Robert Aldrich
  • 1957 : Jicop le proscrit (The Lonely Man), d'Henry Levin
  • 1957 : La Cage aux hommes (House of Numbers), de Russell Rouse
  • 1958 : Signes particuliers : néant (The Man Inside), de John Gilling
  • 1959 : Tout près de Satan (Ten Seconds to Hell), de Robert Aldrich
  • 1959 : Flor de mayo, de Roberto Gavaldón
  • 1960 : Treno di Natale
  • 1960 : Austerlitz, d'Abel Gance
  • 1960 : Rewak le Rebelle (The Barbarians), de Rudolph Maté
  • 1961 : Les Mongols (I Mongoli), d'André De Toth et Leopoldo Savona
  • 1961 : Le Jugement dernier (Il Giudizio universale), de Vittorio De Sica
  • 1962 : Le Glaive du conquérant (Rosmunda e Alboino), de Carlo Campogalliani
  • 1962 : Barabbas, de Richard Fleischer
  • 1962 : La Dernière attaque (La Guerra continua), de Leopoldo Savona
  • 1963 : Il Criminale, de Marcello Baldi
  • 1963 : Le Mépris, de Jean-Luc Godard
  • 1965 : Les Tueurs de San Francisco (Once a Thief), de Ralph Nelson
  • 1966 : Les Professionnels (The Professionals), de Richard Brooks
  • 1967 : Le Jardin des tortures (Torture Garden), de Freddie Francis
  • 1967 : Kill a Dragon, de Michael D. Moore
  • 1968 : El mercenario (Il Mercenario), de Sergio Corbucci
  • 1968 : Un Dollaro per 7 vigliacchi, de Giorgio Gentili
  • 1968 : Les Hommes de Las Vegas (Las Vegas, 500 millones), d'Antonio Isasi-Isasmendi
  • 1969 : Pas de pitié pour les héros (L'Urlo dei giganti), de León Klimovsky
  • 1969 : Justine ou les Infortunes de la vertu (Marquis de Sade's Justine) de Jesús Franco
  • 1969 : La Haine des desperados (The Desperados), d'Henry Levin
  • 1969 : Che!, de Richard Fleischer
  • 1969 : La Légion des damnés (La Legione dei dannati), d'Umberto Lenzi
  • 1970 : Le Clan des McMasters (The McMasters), d'Alf Kjellin
  • 1970 : Monte Walsh, de William A. Fraker
  • 1970 : Compañeros (Vamos a matar, compañeros), de Sergio Corbucci
  • 1971 : Trail of Tears, de Lane Slate
  • 1971 : Les Cavaliers (The Horsemen), de John Frankenheimer
  • 1972 : Te deum, d'Enzo G. Castellari
  • 1972 : And So Ends, de Robert Young
  • 1972 : Amigo, mon colt a deux mots à te dire (Si può fare... Amigo), de Maurizio Lucidi
  • 1972 : Les Collines de la terreur (Chato's Land), de Michael Winner
  • 1973 : Craze, de Freddie Francis
  • 1973 : Blu gang vissero per sempre felici e ammazzati, de Luigi Bazzoni
  • 1973 : L'Or noir de l'Oklahoma (Oklahoma Crude), de Stanley Kramer
  • 1974 : Dracula et ses femmes vampires (Dracula), de Dan Curtis
  • 1975 : Africa Express, de Michele Lupo
  • 1975 : Il Richiamo del lupo, de Gianfranco Baldanello
  • 1975 : Défense de toucher (L'Infermiera), de Nello Rossati
  • 1976 : Pour un dollar d'argent (Sangue di sbirro), de Alfonso Brescia
  • 1976 : Diamante Lobo, de Gianfranco Parolini
  • 1976 : Les Sorciers de l'île aux singes (Safari Express), de Duccio Tessari
  • 1976 : The Four Deuces, de William H. Bushnell
  • 1976 : Flics en jeans (Squadra antiscippo), de Bruno Corbucci
  • 1976 : Voluptueuse Laura (Eva nera), de Joe D'Amato
  • 1976 : God's Gun, de Gianfranco Parolini
  • 1976 : I padroni della città, de Fernando Di Leo
  • 1977 : Portrait of a Hitman, d'Allan A. Buckhantz
  • 1977 : Bienvenue à la cité sanglante (Welcome to Blood City), de Peter Sasdy
  • 1978 : The One Man Jury (en), de Charles Martin
  • 1979 : Angels' Brigade, de Greydon Clark
  • 1979 : Alerte dans le cosmos (The Shape of Things to Come), de George McCowan
  • 1979 : Cocaïne Cowboys, d'Ulli Lommel
  • 1980 : Voltan le barbare (Hawk the Slayer), de Terry Marcel
  • 1980 : Terreur extraterrestre (Without Warning), de Greydon Clark
  • 1982 : Dément (Alone in the Dark), de Jack Sholder
  • 1987 : Bagdad Café (Out of Rosenheim), de Percy Adlon
  • 1988 : Gor, de Fritz Kiersch
  • 1988 : Young Guns, de Christopher Cain
  • 1989 : Batman, de Tim Burton
  • 1989 : Outlaw of Gor, de John 'Bud' Cardos
  • 1989 : Tango et Cash, d'Andrei Konchalovsky
  • 1990 : Solar Crisis, de Richard C. Sarafian et Alan Smithee
  • 1991 : La Vie, l'amour... les vaches (City Slickers), de Ron Underwood
  • 1992 : Eli's Lesson, de Peter D. Marshall
  • 1993 : Glass Shadow (Cyborg 2), de Michael Schroeder
  • 1994 : Les Robberson enquêtent (Cops and Robbersons), de Michael Ritchie
  • 1994 : L'Or de Curly (City Slickers II: The Legend of Curly's Gold), de Paul Weiland
  • 1994 : The Swan Princess, de Richard Rich
  • 1996 : War Games, de Ken Pisani (court-métrage)
  • 1998 : The Incredible Adventures of Marco Polo, de George Erschbamer
  • 1999 : Treasure Island, de Peter Rowe
  • 2001 : Prancer Returns, de Joshua Butler (vidéo)

Télévision

  • 1950 : Lights Out (en) (série TV), The Man Who Couldn't Remember (1950)
  • 1952 : Curtain Call (série TV), Azaya (1952)
  • 1952 : Studio One (série TV), The King in Yellow, de Franklin J. Schaffner (1951), Little Man, Big World, de Paul Nickell (1952)
  • 1952 : The Gulf Playhouse (série TV), Necktie Party (1952)
  • 1953 : Danger (série TV), Said the Spider to the Fly (1953)
  • 1953 : The Web (série TV), The Last Chance (1953)
  • 1953 : The Motorola Television Hour (série TV), Brandenburg Gate (1953)
  • 1953 : Suspense, de Robert Stevens et Robert Mulligan (série TV), The Kiss-Off (1953), Cagliostro and the Chess Player (1953)
  • 1956 : Zane Grey Theater (série TV), The Lariat (1956)
  • 1957 : Playhouse 90 (série TV), Requiem for a Heavyweight, de Ralph Nelson (1956), The Last Tycoon, de John Frankenheimer (1957), The Death of Manolete, de John Frankenheimer (1957)
  • 1961 : Frontier Justice (série TV), Lariat (1958), Lariat (1961)
  • 1963 : Le Plus grand chapiteau du monde (The Greatest Show on Earth), de Leslie H. Martinson (série TV)
  • 1965 : Convoy (série TV), The Many Colors of Courage (1965)
  • 1966 : Match contre la vie (Run for Your Life), de Roy Huggins (série TV), I Am the Late Diana Hays (1966)
  • 1966 : Alice Through the Looking Glass, d'Alan Handley (TV)
  • 1966 : Des agents très spéciaux (The Man from U.N.C.L.E.) (série TV), The Concrete Overcoat Affair: Part 1, de Joseph Sargent (1966), The Concrete Overcoat Affair: Part 2, de Joseph Sargent (1966)
  • 1968 : The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde, de Charles Jarrott (TV)
  • 1971 : NET Playhouse, de Marc Daniels (série TV)
  • 1973 : Dracula, de Dan Curtis (TV)
  • 1974 : The Godchild, de John Badham (TV)
  • 1975 : Bronk, de Richard Donner (TV)
  • 1975 : The Hatfields and the McCoys, de Clyde Ware (TV)
  • 1975 : Bronk, de Carroll O'Connor (série TV)
  • 1979 : Buck Rogers au XXVe siècle (Buck Rogers in the 25th Century), de Glen A. Larson (série TV), Planet of the Slave Girls, de Michael Caffey (1979)
  • 1979 : The Last Ride of the Dalton Gang, de Dan Curtis (TV)
  • 1980 : Jungle Love (The Ivory Ape), de Shusei Kotani (TV)
  • 1980 : The Golden Moment: An Olympic Love Story, de Richard C. Sarafian
  • 1981 : Evil Stalks This House, de Gordon Hessler (TV)
  • 1992 : Keep the Change, d'Andy Tennant (TV)
  • 1994 : La Quatrième Dimension : L'ultime voyage (Twilight Zone: Rod Serling's Lost Classics), de Robert Markowitz
  • 1995 : Buffalo Girls, de Rod Hardy (TV)
  • 1997 : Ebenezer, de Ken Jubenvill (TV)
  • 1997 : L'Espoir de Noël (I'll Be Home for Christmas), de Jerry London (TV)
  • 1999 : Les Déchirements du passé (Sarah, Plain and Tall: Winter's End), de Glenn Jordan
  • 2001 : Les Nuits de l'étrange (Night Visions), de Dan Angel et Billy Brown (série TV), Bitter Harvest, de Philip Sgriccia (2001)
  • 2002 : Apparitions (Living with the Dead), de Stephen Gyllenhaal (TV)
  • 2004 : Back When We Were Grownups, de Ron Underwood (TV)

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article