Tempête à Washington

Publié le par Otto Preminger

Le Président des États-Unis a décidé de nommer Robert A. Leffingwell au poste de Secrétaire d'État à la Défense. Se sachant malade, le Président souhaite confier la défense à un homme qui assurera la continuité de sa politique étrangère, ce en quoi il n'a qu'une confiance limitée dans son vice-président. Mais la nomination de Leffingwell est soumise au vote du Sénat. Or l'affaire sera difficile, car si le rapport de force entre le parti de la majorité et le parti de l'opposition est tout juste à l'avantage de Leffingwell, ce dernier a des ennemis acharnés dans son propre camp. 

C'est le cas notamment de Seabright Cooley, sénateur de la Caroline du Sud, qui le considère comme un communiste, mais aussi lui garde une rancune tenace depuis plusieurs années à cause d'une polémique passée où Leffingwell avait démontré que Cooley mentait. Les débats et les manœuvres autour de cette nomination vont se succéder pendant deux jours : une commission est formée, présidée par le sénateur Brigham Anderson. Cooley fait nommer comme témoin un fonctionnaire qui accuse Leffingwell d'avoir participé à des réunions communistes. La réfutation de ce témoignage sera difficile. Dans les coulisses, les manœuvres se multiplient avec leurs conséquences : chantages, faux témoignages, retournements, ambitions et vies brisées.

Tempête à Washington d'Otto PremingerTempête à Washington d'Otto Preminger

Tempête à Washington d'Otto Preminger

Fiche technique

  • Titre du film : Tempête à Washington
  • Titre original : Advise and Consent
  • Réalisation et production : Otto Preminger
  • Société de production : Otto Preminger Films
  • Distribution : Columbia Pictures
  • Scénario : Wendell Mayes, d'après le roman éponyme en anglais d'Allen Drury (1960)
  • Photographie : Sam Leavitt
  • Musique : Jerry Fielding
  • Paroles de la chanson : Ned Washington (La chanson d'Advise and Consent, interprétée par Frank Sinatra)
  • Direction artistique : Arnold Pine
  • Décors : Eli Benneche
  • Costumes : Patricia Hope Bryce
  • Montage : Louis R. Loeffler
  • Pays : américain
  • Genre : Film politique
  • Format : Noir et blanc - 35 mm - Panavision
  • Durée : 139 min
  • Dates de sortie : États-Unis : 6 juin 1962

Distribution

  • Henry Fonda (VF : René Arrieu) : Robert A. Leffingwell
  • Charles Laughton (VF : Jean Davy) : Le sénateur Seabright Cooley
  • Don Murray (VF : Roland Ménard) : Le sénateur Brigham Anderson
  • Walter Pidgeon (VF : Jean Martinelli) : Le sénateur Bob Munson
  • Peter Lawford (VF : Michel Gudin) : Le sénateur Lafe Smith
  • Gene Tierney (VF : ?) : Dolly Harrison
  • Franchot Tone (VF : Pierre Gay) : Le Président des États-Unis
  • Lew Ayres (VF : Roger Tréville) : Le Vice-Président Harley Hudson
  • Burgess Meredith (VF : ?) : Herbert Gelman
  • Eddie Hodges (VF : Georges Poujouly) : Johnny Leffingwell
  • Paul Ford (VF : ?) : Le sénateur Stanley Danta
  • Inga Swenson (VF : Paule Emanuele) : Ellen Anderson
  • Tom Helmore (VF : ?) : L'ambassadeur britannique
  • George Grizzard (VF : Roger Rudel) : le sénateur Fred Van Ackerman, du Wyoming
  • Edward Andrews (VF : Jean-Henri Chambois) : le sénateur Orrin Knox, de l'Illinois
  • William Quinn (VF : André Valmy) : le sénateur Paul Hendershot
  • Malcolm Atterbury (VF : Yves Brainville) : le sénateur Tom August
  • Will Geer (VF : Raymond Rognoni) : le sénateur Warren Strickland, leader de la minorité
  • Betty White (VF : Jacqueline Porel) : la sénatrice Bessie Adams, du Kansas
  • Paul McGrath (VF : Jean-François Laley) : Hardiman Fletcher, du ministère des Finances, alias James Morton (Herman Fletcher en VF)
  • Michele Montau (VF : Claire Guibert) : Célestine Barré, l'épouse de l'ambassadeur de France, Raoul Barré, dansant avec Lafe Smith
  • Hilary Eaves (VF : Jacqueline Porel) : lady Maudulayne
  • Et la voix (chanson de juke-box) de Frank Sinatra

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article