Rowland Roy

Publié le par Roger Cousin

Roy Rowland est un réalisateur, producteur et scénariste américain, né à New York le 31 décembre 1910, mort à Orange (Californie) le 29 juin 1995.

Rowland Roy

Il intègre jeune la Metro-Goldwyn-Mayer - où il fera la majeure partie de sa carrière - et y réalise d'abord des courts-métrages (notamment de la série Le Crime ne paie pas - Crime Does Not Pay -), avant que lui soit confiée, en 1943, la mise en scène de son premier long-métrage. Les derniers films qu'il réalise, vers 1965, sont des coproductions européennes.

Filmographie 

  • 1943 : A Stranger in Town
  • 1943 : L'Ange perdu (Lost Angel)
  • 1945 : Our Vines Have Tender Grapes
  • 1946 : Boys' Ranch
  • 1947 : Mac Coy aux poings d'or (Killer McCoy)
  • 1947 : L'Heure du pardon (The Romance of Rosy Ridge)
  • 1948 : Tenth Avenue Angel
  • 1949 : La Scène du crime (Scene of the Crime)
  • 1950 : Le Convoi maudit (The Outriders)
  • 1950 : Les Heures tendres (Two Weeks with Love)
  • 1951 : Un fou au volant (Excuse my Dust)
  • 1952 : Les clairons sonnent la charge (Bugles in the Afternoon)
  • 1952 : Les 5.000 Doigts du docteur T (The 5,000 Fingers of Dr. T.)
  • 1953 : Commérages ou Retour à l'amour (Affair with a Stranger)
  • 1953 : Le Voleur de minuit (The Moonlighter)
  • 1954 : Sur la trace du crime (Rogue Cop)
  • 1954 : Témoin de ce meurtre (Witness to Murder)
  • 1955 : L'Aventure fantastique (Many Rivers to Cross)
  • 1955 : La Fille de l'amiral (Hit the Deck)
  • 1956 : Viva Las Vegas (Meet me in Las Vegas)
  • 1956 : Passé perdu (These Wilder Years)
  • 1957 : Calomnie (Slander)
  • 1957 : Terreur dans la vallée (Gun Glory)
  • 1958 : Les Sept collines de Rome (Arrivederci Roma)
  • 1963 : Solo pour une blonde (The Girl Hunters)
  • 1965 : Sie nannten ihn Gringo
  • 1966 : Surcouf, le tigre des sept mers (Surcouf, l'eroe dei sette mari) (coréalisé par Sergio Bergonzelli)

Publié dans Métiers du Spectacle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article