Voyage en Italie

Publié le par Roberto Rossellini

Un riche homme d'affaires britannique Alexander Joyce et sa femme Katherine arrivent à Naples dans leur automobile. Ils ont quitté l'Angleterre afin de recueillir l'héritage d'un oncle de Katherine : une villa dominant la baie de Naples. Burton, l'homme de confiance de l'oncle, leur fait visiter la maison où ils décident de s'installer quelques jours en attendant de la vendre. C'est la première fois, depuis dix ans de mariage, qu'ils entreprennent un aussi long voyage en tête-à-tête. Tout au long des cinq journées de ce voyage, leurs rapports vont se dégrader et cette nouvelle intimité va mettre en évidence une incompatibilité de caractères et de personnalités. 

Chacun va vivre de son côté : Alexander va à Capri chez des amis où il courtise une jeune femme, Marie, Katherine visite les musées et erre dans les rues de Naples grouillantes de vie, remplies d'amoureux et de femmes enceintes qui lui font ressentir, par contraste, la stérilité de son mariage. Le cinquième jour, la dispute éclate et ils envisagent le divorce. C'est alors que Burton leur propose de se rendre dans les ruines de Pompéi. Au cours de cette visite, une fouille met à jour un couple enlacé, Katherine a un malaise et se fait raccompagner par Alexander en voiture. Ils sont arrêtés par une procession et descendent de voiture. Soudain un miracle se produit : la guérison d'un paralytique au passage de la statue de la Vierge. L'enthousiasme de la foule entraîne Katherine dans un raz-de-marée humain. Alexander parvient à la rejoindre. Ils s'avouent leur amour et s'embrassent au milieu du brouhaha.

Voyage en Italie de Roberto RosselliniVoyage en Italie de Roberto Rossellini

Voyage en Italie de Roberto Rossellini

Fiche technique

  • Titre original : Viaggio in Italia
  • Titre français : Voyage en Italie
  • Titre alternatif français : L'amour est le plus fort
  • Réalisation : Roberto Rossellini
  • Scénario : Vitaliano Brancati, Roberto Rossellini, partiellement inspiré d'une histoire d'Antonio Pietrangeli, New Vine
  • Décors : Piero Filippone
  • Costumes : Fernanda Gattinoni
  • Photographie : Enzo Serafin
  • Son : Eraldo Giordani
  • Montage : Jolanda Benvenuti
  • Musique : Renzo Rossellini
  • Production : Adolfo Fossataro, Alfredo Guarini, Roberto Rossellini
  • Sociétés de production : Italia Film (Italie), Junior Film (Italie), Sveva Film (Italie), Les Films Ariane (France), Francinex (France), SGC (Société générale de cinématographie, France)
  • Sociétés de distribution : Titanus Distribuzione (Italie), Gamma Film (France), Les Films sans frontières (France), Fine Arts Films (États-Unis)
  • Pays d'origine : France, Italie
  • Langues originales : anglais, italien
  • Format : 35 mm — noir et blanc — 1.37:1 — son monophonique
  • Durée : 79↔97 minutes
  • Dates de sortie : Italie 7 septembre 1954, France 15 avril 1955
  • (fr) Classifications CNC : tous publics, Art et Essai (visa d'exploitation no 15916 délivré le 14 décembre 1954)

Distribution

  • Ingrid Bergman : Katherine Joyce
  • George Sanders : Alexander Joyce
  • Maria Mauban : Marie
  • Anna Proclemer : la prostituée
  • Paul Muller : Paul Dupont
  • Leslie Daniels : Leslie Harris
  • Tony La Penna : Tony Burton
  • Natalia Ray : Natalie Burton
  • Jackie Frost : Betty
  • María Martín
  • Bianca Maria Cerasoli : la signora Notari, une amie de Judy
  • Adriana Danieli : une amie de Judy
  • Lyla Rocco (it) : la signora Sinibaldi
  • Lucio Caracciolo : un invité du duc di Lipoli
  • Marcello Caracciolo : un invité du duc di Lipoli
  • Paolo Carola : un invité du duc di Lipoli
 

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article