Pastor Hélène

Publié le par Mémoires de Guerre

Hélène Pastor, née le 31 mars 1937 à Monaco et morte le 21 mai 2014 à Nice, est une femme d'affaires monégasque, héritière d'une famille monégasque qui a fait fortune dans le domaine de l'immobilier. Sa fortune était estimée à environ 12 milliards d'euros. Elle était au moment de sa mort, à la tête d'une douzaine de sociétés anonymes monégasques (DAM) employant environ 80 salariés.

Chaque société renvoie à un immeuble ou une copropriété issus de cette entreprise familiale, ainsi elle comptait environ 1 200 appartements et lots dont elle était propriétaire. Ses deux enfants, Gildo et Sylvia, détenaient chacun 5 % et les 90 % restants étaient à Hélène Pastor. Victime d'une fusillade avec son chauffeur le 6 mai 2014 à la sortie de l'hôpital l'Archet de Nice, elle succombe à ses blessures le 21 mai suivant. 

Pastor Hélène
Pastor Hélène
Pastor Hélène

Origines familiales

Tailleur de pierres, le fondateur de la dynastie, Jean-Baptiste Pastor, arrière-grand-père d'Hélène, quitte son pays natal, l'Italie, dans les années 1880 pour s'installer à Monaco où il fonde l'entreprise de travaux publics J.B. Pastor & fls. Surfant sur le boom immobilier d'après-guerre, le fils de Jean-Baptiste, Gildo fait prospérer l'entreprise familiale au point de devenir la première fortune du Rocher. Il fait construire et mettre en location des centaines d'appartements, qui sont partagés à sa mort en 1990 entre sa fille Hélène et ses deux frères : Victor et Michel

Famille

  • Parents d'Hélène Pastor : Gildo Pastor (1910- 1990), père ; et Emile Louise Brianti, mère.
  • Frères d'Hélène Pastor : Victor Pastor (1936-2002), homme d’affaires, Michel Pastor (1943-2014), homme d’affaires
  • Les enfants d'Hélène Pastor : Sylvia Ratkowski (1961- ) et Gildo Pallanca-Pastor (1967- ), homme d’affaires

Assassinat

Fusillade

Dans la soirée du 6 mai 2014, Hélène Pastor sort de l'hôpital l'Archet de Nice où elle rendait visite à son fils Gildo, victime d'un AVC. Elle embarque dans son monospace noir, conduite par son chauffeur, Mohamed Darwich. Sur le parking, la voiture est la cible d'une fusillade. Les agresseurs tirent à bout portant avec un fusil de chasse. Mohamed Darwich meurt le 10 mai des suites de ses blessures, de même qu'Hélène Pastor dans la nuit du 20 au 21 mai 2014. 

Enquête

Tracés par les caméras de surveillance, deux jeunes Comoriens issus des quartiers marseillais, le tueur présumé, Samine Saïd Ahmed, et le guetteur, Alhair Hamadi, sont rapidement identifiés et interpellés. Ils avouent rapidement en garde à vue avoir été engagés par Wojciech Janowski, le compagnon de Sylvia Pastor, la fille d'Hélène. Janowski, après sa sixième audition en garde à vue le 26 juin 2014, avoue avoir commandité le meurtre puis se rétracte, invoquant sa mauvaise maîtrise du français. 

Cet homme, ancien consul honoraire de Pologne à Monaco, était aux abois financièrement et en mal de reconnaissance (bien qu'il bénéficie « des 500 000 euros d’argent de poche mensuel que sa compagne perçoit de sa mère »), et nourrissait une haine tenace envers sa belle-mère. À l'été 2014, Pascal Dauriac, le coach sportif du couple Janowski, avoue en garde à vue avoir supervisé le recrutement de l'équipe chargée d'assassiner Hélène Pastor. Le coach donne le montant du contrat, 140 000 euros, et affirme que Janowski avait aussi prévu de faire tuer Gildo, le fils cadet de Madame Pastor, par "un tir lointain". En février 2017, dix accusés sont renvoyés devant la cour d'assises pour assassinats, complicité d'assassinats, et association de malfaiteurs. 

Procès

Le procès des dix personnes impliquées débute le 17 septembre 2018 devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence et se termine le 17 octobre 2018, un mois plus tard. Après un délibéré de cinq heures, les jurés des Bouches-du-Rhône condamnent Wojciech Janowski à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir commandité les deux assassinats. Son avocat Éric Dupond-Moretti avait plaidé coupable pour le seul assassinat d’Hélène Pastor. Maître Dupond-Moretti a changé de stratégie lors des débats. 

Il plaide coupable pour l’assassinat d’Hélène Pastor, mais demande à la Cour et aux jurés d’acquitter son client pour le meurtre de Mohamed Darwich, le chauffeur d’Hélène Pastor, blessé mortellement lors du guet-apens, pour tenter d’éviter la prison à perpétuité à Wojciech Janowski. La cour et les jurés n’ont toutefois pas retenu contre lui la période de sûreté de vingt-deux ans requise par l’avocat général Pierre Cortès. 

La même peine de perpétuité est prononcée contre les deux membres de l'équipe Samine Said Ahmed et Al Haïr Hamamdi, chargés d'assassiner Hélène Pastor. Pascal Dauriac est condamné à trente ans de prison. Ces deux derniers ayant déjà été condamnés pour de chef d’accusation de trafic de stupéfiants ou le chef d’accusation de violences. Le procès devrait se tenir en appel en mars 2020. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article