Décès de l'écrivain franco-américain Martin Gray

Publié le par Radio France Internationale

Décès de l'écrivain franco-américain Martin Gray

L'écrivain franco-américain Martin Gray est décédé ce 25 avril à deux jours seulement de son 94e anniversaire. Ce survivant de la Shoah est notamment connu pour son best-seller Au nom de tous les miens, un roman dans lequel il évoquait la perte, à deux reprises, de toute sa famille.

L'écrivain franco-américain Martin Gray, ici en novembre 2004

L'écrivain franco-américain Martin Gray, ici en novembre 2004

L'histoire de Martin Gray, c'est celle d'un homme sauvé par l'écriture. Il n'a que 17 ans quand son pays, la Pologne, est envahi par l'armée allemande. Interné dans le camp de Treblinka, il survit en accomplissant la terrible tâche des « sonderkommandos », ces prisonniers chargés d'évacuer les corps et de nettoyer des chambres à gaz. Il parvient à s'échapper, rejoint les rangs de l'Armée rouge et participe à la bataille de Berlin. Sa famille, elle, est entièrement décimée : 110 de ses proches sont tués dans l'Holocauste.

Des années plus tard, un autre drame vient une nouvelle fois emporter tous ceux qu'il aime : son épouse, Dina Gray et ses quatre enfants meurent dans un violent incendie le 3 octobre 1970, dans le sud de France. A 48 ans, l'écriture devient sa raison de vivre.

En 1971, est publié Au nom de tous les miens. Ce roman autobiographique, écrit avec l'historien Max Gallo, bouleverse 30 millions de lecteurs à travers le monde et sera adapté au cinéma en 1983 par Robert Enrico avec Michael York et Brigitte Fossey. Remarié deux fois et père de cinq enfants, Martin Gray était installé en Suisse. Son dernier livre intitulé Ma vie en partage est paru en 2014.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article