Résistant déporté, Bernard Duval a témoigné devant les élèves

Publié le par Ouest France

Résistant déporté, Bernard Duval a témoigné devant les élèves

Bernard Duval, résistant et déporté, est venu raconter son expérience de la Seconde Guerre mondiale et de la déportation devant 115 élèves de 3e du collège Montgomeri.

À l'issue de l'intervention plusieurs élèves sont venus remercier Bernard Duval et ont souhaité lui serrer la main

À l'issue de l'intervention plusieurs élèves sont venus remercier Bernard Duval et ont souhaité lui serrer la main

Les gens d'ici

Âgé de 14 ans à l'été 1939, Bernard Duval aurait aimé faire des études. « Je voulais être aviateur mais ma famille n'avait pas les moyens. J'ai fait un apprentissage dans une menuiserie à Caen. » À l'occasion d'un travail qu'on lui confie à la prison de Caen, il « entre en résistance » et profite de cette introduction dans le milieu carcéral pour passer des lettres au responsable local du réseau, André Michel, peintre décorateur de son quartier qui, arrêté quelques semaines auparavant, sera fusillé en mai 1942.

C'est le début, pour lui, d'activités diverses de résistance qui le mèneront à être dénoncé, arrêté et torturé.

Bernard Duval est interpellé le 10 mars 1944. Il subit un interrogatoire musclé, puis est enfermé à la maison d'arrêt de Caen. Une quinzaine de jours avant le massacre par la Gestapo de plusieurs dizaines de résistants, il est envoyé au camp de Neuengamme, puis est transféré à Sachsenhausen, au kommando de Falkensee, où il connaîtra l'enfer de l'univers concentrationnaire nazi.

Le 26 avril 1945, à l'occasion de l'avancée des troupes soviétiques, le camp est libéré. Bernard Duval part alors en compagnie d'autres déportés pour la France, et parvient à rejoindre Paris avant de retrouver sa famille à Caen.

Bernard Duval est chevalier de la Légion d'honneur et porte la Croix du combattant volontaire de la Résistance, la Croix du combattant et la médaille de la Déportation et de l'internement pour faits de résistance. Il témoigne régulièrement dans les établissements scolaires de la région. La semaine dernière, il est venu à la rencontre de 115 élèves de 3e du collège Montgomeri.

Bernard Duval intervient notamment dans les établissements scolaires dans le cadre de la préparation du concours de la Résistance et de la Déportation dont le thème est, cette année, « Résister par l'art et la littérature ».

Le collège Montgomeri de Troarn a déjà obtenu plusieurs prix et participe encore cette année au concours. La remise des prix se fera à la préfecture de Caen le 18 juin.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article