SUD-ISÈRE La traque de Guy Eclache à la télévision

Publié le par Le Dauphine Libéré par Ève Moulinier

SUD-ISÈRE La traque de Guy Eclache à la télévision

Guy Eclache, ce nom ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, il fut, à la Libération de Grenoble, considéré comme l’ennemi public n° 1 par les réseaux de la Résistance, comme l’homme à retrouver, à juger…

Guy Eclache fut, à la Libération de Grenoble, considéré comme l’ennemi public n° 1 par les réseaux de la Résistance

Guy Eclache fut, à la Libération de Grenoble, considéré comme l’ennemi public n° 1 par les réseaux de la Résistance

C’est justement avec sa traque que démarre le documentaire inédit qui sera diffusé, ce soir, dans le magazine “Histoire interdite”, sur la chaîne D8. Un documentaire, raconté par Pierre Lescure et intitulé “Nazis français, nazis allemands : de la fuite à la traque”, dans lequel l’historien grenoblois Tal Bruttmann et le directeur du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère, Olivier Cogne, sont, entre autres, interviewés.

Un bourreau

Avec des images et des vidéos très rares, sorties des archives de l’Ina, on comprend qui était Guy Eclache. Ce jeune collaborateur, chef des Jen (Jeunes de l’Europe nouvelle) et proche de la milice, avait semé la terreur en Isère pendant l’occupation. On lui attribuait alors plus de 200 crimes, et d’innombrables tortures. « Des dizaines de juifs se sont volatilisées après avoir été arrêtées par Guy Eclache », nous apprend ce film qui narre aussi le voyage en Italie fait par le résistant grenoblois Pierre Fugain pour le retrouver.

Contrairement aux miliciens de seconde zone arrêtés à la Libération de Grenoble, les plus impliqués avaient en effet fui la capitale des Alpes en même temps que les Allemands. Guy Eclache avait choisi de se réfugier incognito dans la petite commune de Caprino, près de Vérone, chez des amis. C’est là, après une enquête menée presque en solo, et surtout sans moyens, que Pierre Fugain le retrouvera et l’arrêtera. « Cela me conforte dans l’idée qu’Eclache devait être un vrai salaud pour que mon père prenne l’initiative d’aller le chercher et de le ramener vivant pour qu’il paie », explique Michel Fugain, le chanteur et fils du résistant.

Guy Eclache sera jugé le 27 septembre 1947 par la cour de justice de l’Isère, et le documentaire montre les images de son exécution publique trois semaines plus tard.

Le documentaire inédit “Nazis français, nazis allemands: de la fuite à la traque” sera diffusé ce soir, à 21 heures, dans le magazine “Histoire interdite” de Guy Lagache, sur la chaîne de télévision D8.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article