Gonard Charles

Publié le par Mémoires de Guerre

Charles Gonard, né le 11 octobre 1921 à Paris et mort à Vence le 12 juin 2016, est un militaire français.

Gonard CharlesGonard Charles

Engagé dans la Résistance sous le pseudonyme « Morlot », il est fait Compagnon de la Libération en 1945. Charles Auguste Gonard naît le 11 octobre 1921 à Paris dans une famille issue de la bourgeoise protestante lyonnaise ; il est le fils d'Auguste Gonard, polytechnicien, ingénieur en chef des mines. Après la défaite de 1940, il tente sans succès de rejoindre Londres. Il s'engage dans la Résistance en 1941, où il commence par porter des valises ou distribuer des tracts avant d'entreprendre des actions plus significatives : sabotages, exécutions de traîtres, attaques contre la Milice ou la Gestapo. Il est l'instigateur de l'évasion du résistant Jean-Pierre Lévy, dit Lenoir, et à la tête d'un commando du COMAC, l'un des deux hommes ayant exécuté le collaborationniste Philippe Henriot

Il renonce en revanche à exécuter Joseph Darnand à la gare de Lyon, « par crainte de faire des victimes dans la foule ». À la Libération, il est homologué lieutenant-colonel FFI. Le 17 novembre 1945, il est fait Compagnon de la Libération. Après la guerre, Charles Gonard prend position contre la colonisation. Il travaille alors dans l'industrie à Strasbourg puis au Maroc (CCT). Lorsque des historiens critiquent l’« assassinat » d’Henriot, il se désole d'être considéré comme un « affreux ». Il meurt le 12 juin 2016 à Vence, à l'âge de 94 ans. Père de Robert Gonard, il est l'époux en secondes noces de Françoise Romillat, morte en 2014 dont il a élevé les quatre enfants : Michèle, Corinne, Alain et Jean-Luc Martinet et dont il a eu un autre fils, Hervé.

Distinctions

  • Commandeur de la Légion d'honneur
  • Compagnon de la Libération
  • Croix de guerre 1939-1945 (cinq citations)
  • Médaille de la Résistance avec rosette

Publié dans Militaires, Résistants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article