Benussi Femi

Publié le par Mémoires de Guerre

Femi Benussi, née Eufemia Benussi le 4 mars 1945 à Rovigno dans la région de l'Istrie en Italie, ville aujourd'hui situé en Croatie, est une actrice italienne.

Benussi Femi
Benussi Femi
Benussi Femi
Benussi Femi

Carrière

Née dans la région de l'Istrie, Femi Benussi fréquente le théâtre de la ville de Rijeka, alors sous gouvernance yougoslave. Elle part ensuite en Italie et s'installe à Rome pour devenir actrice. En 1965, le réalisateur Massimo Pupillo la remarque lors d'un casting et lui offre sa première apparition au cinéma, un rôle secondaire dans le film d'horreur Vierges pour le bourreau (Il boia scarlatto). En 1966, Pier Paolo Pasolini lui offre un rôle de premier plan dans la comédie dramatique Des oiseaux, petits et gros (Uccellacci e uccellini), aux cotés du confirmé Totò et du débutant Ninetto Davoli. À la suite du succès du film, elle obtient plusieurs propositions pour poursuivre sa carrière dans le milieu du cinéma et se spécialise dans la comédie à l'italienne, notamment érotique. 

Elle apparaît également dans des westerns spaghettis, des giallos et des films d'horreurs et tourne quelques productions étrangères dans le même ton. Elle pose également pour les magazines Ciné-Revue et Playboy et joue quelques pièces de théâtre en Italie. Le désintérêt du public pour les comédies érotiques et son âge conduise sa carrière au déclin. Contrairement à l'actrice Marina Hedman, elle refuse de prendre le virage d'une carrière d'actrice pornographique et quitte le monde du cinéma par la petite porte au début des années 1980.

Filmographie

  • 1965 : Vierges pour le bourreau (Il boia scarlatto) de Massimo Pupillo
  • 1966 : Une vierge pour le Prince (Una vergine per il principe) de Pasquale Festa Campanile
  • 1966 : Des oiseaux, petits et gros (Uccellacci e uccellini) de Pier Paolo Pasolini
  • 1966 : Un brivido sulla pelle d'Amasi Damiani
  • 1967 : Né pour tuer (Nato per ucidere) d'Antonio Mollica
  • 1967 : Les vautours attaquent (Il Tempo degli avvoltoi) de Nando Cicero
  • 1967 : A suon di lupara de Luigi Petrini
  • 1968 : L'Homme qui venait pour tuer (de) (Un Hombre vino a matar) de León Klimovsky
  • 1968 : La Bande à César (en) (The Biggest Bundle of Them All) de Ken Annakin
  • 1968 : Samoa, fille sauvage (Saoma regina della giungla) de James Reed
  • 1968 : Radhapura - Endstation der Verdammten de Hans Albin
  • 1968 : Réquiem para el gringo, d'Eugenio Martín et José Luis Merino
  • 1968 : Oui à l'amour, non à la guerre (Frau Wirtin hat auch einen Grafen) de Franz Antel
  • 1968 : Zorro le renard (Zorro, la volpe) de Guido Zurli
  • 1968 : Omicidio per vocazione de Ruggero Deodato
  • 1968 : Amore mio non farmi male de Vittorio Sindoni
  • 1969 : Les Nuits érotiques de Poppée (it) de James Reed
  • 1969 : Tarzana, sesso selvaggio (it) de James Reed
  • 1969 : La mort sonne toujours deux fois (en) (Blonde Köder für den Mörder) d'Harald Philipp
  • 1969 : Quintana de Glen Vincent Davis
  • 1970 : Che fanno i nostri supermen tra le vergini della jungla? de Bitto Albertini
  • 1970 : Une hache pour la lune de miel (Il Rosso segno della follia) de Mario Bava
  • 1971 : Homo Eroticus de Marco Vicario
  • 1971 : Si je te rencontre, je te tue (Se t'incontro t'ammazzo) de Gianni Crea
  • 1971 : Tre pistole contro Cesare'' de Enzo Peri
  • 1971 : Un apprezzato professionista di sicuro avvenire (it) de Giuseppe De Santis
  • 1971 : Blood Story d'Amasi Daminia
  • 1971 : Décaméron 3 (Novelle galeotte d'amore) d'Antonio Margheriti
  • 1972 : Le calde notti del Decameron de Gian Paolo Callegari
  • 1972 : Le calde notti di Poppea de Guido Malatesta
  • 1972 : I giochi proibiti dell'Aretino Pietro de Piero Regnoli
  • 1972 : L'empire du crime (La mala ordina) de Fernando Di Leo
  • 1972 : Poppea... una prostituta al servizio dell'impero d'Alfonso Brescia
  • 1972 : Les Mille et Une Nuits érotiques (Finalmente... le mille e una notte d'Antonio Margheriti
  • 1972 : Rivelazioni di un maniaco sessuale al capo della squadra mobile de Roberto Bianchi Montero
  • 1973 : Meurtres à Rome (Le crime de la Via Condotti) de German Lorente
  • 1973 : Il prode Anselmo e il suo scudiero de Bruno Corbucci
  • 1973 : Ce cochon de Paolo (Paolo il caldo) de Marco Vicario
  • 1973 : Bruna, formosa, cerca superdotato per tango a Milano d'Alberto Cardone
  • 1973 : Il Tuo piacere è il moi de Claudio Racca
  • 1973 : I Giochi proibiti dell'Aretino Pietro de Piero Renogli
  • 1973 : Le Crime de la via Condotti (La ragazza di via Condotti) de Germán Lorente
  • 1973 : Adolescence pervertie (Adolescenza perversa) de José Bénazéraf
  • 1974 : La Brute, le colt et le karaté (El kárate, el Colt y el impostor) d'Anthony M. Dawson
  • 1974 : Service compris (Il domestico) de Luigi Filippo D'Amico
  • 1974 : C'est plus facile de garder la bouche ouverte de Jacques-Paul Barney
  • 1974 : Quando l'amore e sensualita de Vittorio De Sisti
  • 1974 : Obsessions charnelles (Carnalità) d'Alfredo Rizzo
  • 1975 : La collegiale de Gianni Martucci
  • 1975 : Classe mista de Mariano Laurenti
  • 1975 : Nue pour l'assassin (Nude per l'assassino) d'Andrea Bianchi
  • 1975 : I sette magnifici cornuti de Luigi Russo
  • 1975 : La Novice se dévoile (La Novizia) d'Pier Giorgio Ferretti
  • 1975 : L'Assassino è costretto ad uccidere ancora de Luigi Cozzi
  • 1975 : Una vergine in famiglia de Luca Degli Azzeri
  • 1975 : La sangsue (La sanguisuga conduce la danza) d'Alfredo Rizzo
  • 1975 : Bracelets de sang (en) (Il giustiziere sfida la città) d'Umberto Lenzi
  • 1975 : I sette del gruppo selvaggio de Gianni Crea
  • 1975 : La Commessa de Ricardo Garrone
  • 1976 : Stangata in famiglia de Franco Nucci
  • 1976 : La professoressa di lingue de Danilo Dani
  • 1976 : La moglie di mio padre d'Andrea Bianchi
  • 1976 : La cameriera nera de Mario Bianchi
  • 1976 : Un toro da monta de Roberto Mauri
  • 1976 : Aïe ! Toubib ne coupez pas ! (Che dottoressa ragazzi) de Gianfranco Baldanello
  • 1976 : Le impiegate stradali (Batton Story) de Mario Landi
  • 1976 : La Prof et les farceurs de l'école mixte (Classe mista) de Mariano Laurenti
  • 1976 : La Campagnola bella de Luca Degli Azzeri
  • 1977 : Cara dolce nipote d'Andrea Bianchi
  • 1978 : Malabestia de Leonida Leoncini
  • 1978 : Isola meccanica de Bruno Pischiutta
  • 1979 : Supersexymarket de Mario Landi
  • 1981 : Erotic Passion d'Ilias Mylonakos
  • 1983 : Mizzzzica... ma che è proibitissimo? de Salvatore Bugnatelli
  • 1983 : Corpi Nudi d'Amasi Damiani

Publié dans Acteurs et Actrices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyance par mail 01/08/2016 16:59

Bravo pour ce superbe travail !!!