Roudinesco Élisabeth

Publié le par Mémoires de Guerre

Élisabeth Roudinesco, née le 10 septembre 1944 à Paris, est une historienne et psychanalyste française, biographe de Jacques Lacan et de Sigmund Freud, et auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur l'histoire de la Révolution française, de la psychanalyse, de la philosophie et du judaïsme. Elle est lauréate du Prix Décembre 2014, puis du Prix des prix littéraires 2014, pour sa biographie Sigmund Freud en son temps et dans le nôtre, publié au Seuil.

 

Roudinesco Élisabeth
Roudinesco Élisabeth
Roudinesco Élisabeth
Roudinesco Élisabeth

Élisabeth Roudinesco, naît le 10 septembre 1944 dans le 12e arrondissement de Paris. Son père est Alexandre Roudinesco, médecin « républicain, laïque et assimilationniste » d'origine juive roumaine, et sa mère est Jenny Aubry (1903-1987), née Weiss, pédiatre et psychanalyste française. La famille Weiss appartenait à la bourgeoisie protestante et alsacienne, la journaliste et écrivaine féministe, Louise Weiss, est la sœur de Jenny. La famille maternelle de Jenny, la famille Javal, était une grande famille parisienne juive acquise aux idéaux des Lumières et aux valeurs de la République. Élisabeth Roudinesco épouse Michel Favart en 1966 puis divorce en 1969. Elle est la compagne de l'éditeur Olivier Bétourné depuis 1986.

Élisabeth Roudinesco effectue ses études secondaires, à partir de la première, au Collège Sévigné. Après avoir été enseignante en Algérie au centre de Boumerdés en 1966 et 1967, elle poursuit ses études supérieures à la Sorbonne où elle obtient une licence de lettres modernes, avec une option linguistique, puis une maîtrise de lettres modernes préparée sous la direction de Tzvetan Todorov à l’université Paris-VIII. Elle a été élève de Gilles Deleuze et en 1969 de Michel de Certeau qui l'a encouragée à écrire une histoire de la psychanalyse et a suivi un an de cours avec Michel Foucault. Elle soutient en 1974 à l’université de Paris 8 une thèse de doctorat de troisième cycle en littérature française, intitulée Inscription du désir et roman du sujet, sous la direction de Jean Levaillant.

En 1991, elle soutient son habilitation à diriger des recherches (HDR) en lettres et sciences humaines, sous la direction de Michelle Perrot, à l'université de Paris 7, en présentant une note de synthèse intitulée Études d'histoire du freudisme : origines, invention doctrinale, mouvement institutionnel et implications dans la culture du XXe siècle. Elle donne, depuis 1991, un séminaire sur l'histoire de la psychanalyse dans le cadre de l'École doctorale du département d'histoire de l'université Paris VII-Denis-Diderot (UFR de géographie, histoire, et sciences de la société, GHSS). Ce séminaire est rattaché depuis la rentrée 2011, au département d'histoire de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm. De 2001 à 2007, elle est chargée de conférences à l’École pratique des hautes études, IVe section. En 2007-2008, elle est intégrée à l'équipe d'accueil de Jacques Le Rider et Esther Benbassa à la Ve section de l'EPHE.

Enfant, elle fait une cure de quelques mois chez Françoise Dolto. Elle s'intéresse tout d'abord à la psychanalyse sans avoir elle-même suivi une psychanalyse, puis en poursuit une avec Octave Mannoni. En 1969 elle entre à l’École freudienne de Paris, fondée par Jacques Lacan, où elle achève sa formation psychanalytique et en restera membre jusqu'à sa dissolution en 1981. Elle fait partie de 1969 à 1979, du comité de rédaction de la revue Action poétique dirigée par Henri Deluy. Par ailleurs elle participe à la rédaction du journal Libération de 1986 à 1996. En 1996, elle cesse sa collaboration à Libération pour le journal Le Monde.

Publié dans Scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article