Après ses propos sur Donald Trump, Nicole Kidman s’explique

Publié le par 20Minutes

Après ses propos sur Donald Trump, Nicole Kidman s’explique

POLITIQUE L’actrice prône une approche citoyenne de l’élection… 

L'actrice Nicole Kidman

L'actrice Nicole Kidman

Nicole Kidman fait partie de ces acteurs qui parlent rarement de politique, et sa récente expérience risque bien de lui confirmer qu’elle a raison de s’en tenir au silence. Alors que le président-élu Donald Trump va entrer en fonction le 20 janvier, les divisions qu’il suscite au sein du pays sont visibles, et l’actrice née à Hawaï, qui a grandi en Australie, en a fait les frais.

Nicole Kidman fait partie de ces acteurs qui parlent rarement de politique, et sa récente expérience risque bien de lui confirmer qu’elle a raison de s’en tenir au silence. Alors que le président-élu Donald Trump va entrer en fonction le 20 janvier, les divisions qu’il suscite au sein du pays sont visibles, et l’actrice née à Hawaï, qui a grandi en Australie, en a fait les frais.

Invitée d’une émission de la BBC, la comédienne a déclaré : « Je suis toujours réticente à m’exprimer sur des questions politiciennes. Je dis simplement que [Trump] est maintenant élu et qu’en tant que pays, on doit soutenir celui qui est élu, parce que le pays repose là-dessus ».

Une déclaration qui a suscité de nombreux commentaires, et que la star a donc voulu clarifier.

Nicole Kidman met les choses au clair

C’est dans Access Hollywood que Nicole Kidman a clarifié sa position. Il est vrai que les stars sont rares à porter Donald Trump dans leur cœur, et la blonde de 49 ans a donc été immédiatement identifiée comme un soutien potentiel du milliardaire flambeur.

Sans revenir sur ses déclarations et sans afficher sa préférence politique, elle a ainsi commenté : « J’essayais d’expliquer que je crois en la démocratie et en la Constitution américaine. C’est aussi simple que ça ».

Une simplicité qui contraint toutefois Nicole Kidman, qui a la double nationalité américaine et australienne, à conclure : « C’est juste… C’est terminé, maintenant. C’est ce que j’ai dit, c’est aussi simple que ça ». En clair, elle ne soutient pas Donald Trump, elle veut faire confiance aux institutions de son pays, des propos qui ont ravi les soutiens du président-élu.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article