Ehlert Herta

Publié le par Mémoires de Guerre

Herta Ehlert (26 mars 1905, Berlin – 4 avril 1997) était une gardienne SS (Aufseherin) dans de nombreux camps de concentration Nazis pendant la seconde Guerre Mondiale.

Ehlert Herta
Ehlert Herta

Le 15 novembre 1939, Ehlert a été appelée par la Schutzstaffel puis a commencé à travailler au camp de concentration de Ravensbrück. En octobre 1942, elle a été affecté comme gardienne SS au camp de Majdanek près de Lublin. Elle prétend qu'elle a été transférée de camp comme une « punition » en raison d'avoir été trop gentille avec les prisonniers, de donner des punitions trop clémentes et d'aider à les nourrir. Toutefois, d'après différents témoignages pendant le Procès de Belsen, elle avait reçu un bonus ainsi que de meilleures conditions de travail dans ce camp. À la mi-1944, elle a été transférée à Cracovie. Un agent SS remarqua qu'elle était trop clémente, polie et serviable avec les prisonniers, la SS l'a renvoyée à Ravensbrück pour effectuer un autre cours de formation, formé par Dorothea Binz.

Ehlert divorça de son mari la même année. Après la Seconde Guerre mondiale, Ehlert décrit le « cours de formation » à Ravensbruck comme « physiquement et émotionnellement éprouvant. » Halina Nelken, une ancienne déportée, décrit Ehlert comme « ...obèse, sournois, d'un tempérament nerveux et un maître absolu dans l'utilisation du fouet. Elle était la surveillante responsable de la cuisine à Ravensbrück. Grâce à une petite fenêtre, elle espionnait les femmes Juives pendant leurs tâches. Une fois, Ehlert à demander aux femmes pendant leur travail de se dévêtir complètement pour les dépouiller de leurs anneaux, argent, montres, ainsi que d'autres objets de valeur ». Elle resta à son poste jusqu'à la liquidation du camp de Plaszów. Elle prit part à la marche de la mort pendant la retraite des Allemands face à l'avancée alliée.

Ehlert a ensuite été transférée au camp de concentration d'Auschwitz comme Aufseherin, où elle a supervisé d'autres gardiennes SS, puis elle fut affectée au camp annexe d'Auschwitz. Elle finira la guerre au camp de Bergen-Belsen, où elle fut promue vice-gardienne sous Elisabeth Volkenrath et Irma Grese. À la libération du camp par l'Armée Britannique, Ehlert fut arrêtée et jugée au Procès de Belsen. Comme les 45 autres accusés, Ehlert plaida non coupable à toutes les accusations mais fut condamnée à 15 ans de prison en 1945. Ayant obtenu une libération anticipée, elle fut relâchée le 7 mai 1953. Elle vécut pour le reste de sa vie sous le nom d'Herta Naumann. Elle est décédée en avril 1997, à 92 ans.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article