Il s'était retiré dans l'Yonne - Décès de l'ex-taulard et écrivain Roger Knobelspiess

Publié le par L'Yonne Républicaine

Il s'était retiré dans l'Yonne - Décès de l'ex-taulard et écrivain Roger Knobelspiess

L'ancien braqueur, Roger Knobelspiess, s'est éteint, dimanche 19 février, des suites d'une longue maladie, à l'âge de 69 ans. Il s'était retiré pendant de longues années dans le Tonnerrois.

Portrait Roger Knobelspiess, le 26-05-11, photo florian salesse

Portrait Roger Knobelspiess, le 26-05-11, photo florian salesse

Né le 15 septembre 1947 à Elbeuf (Seine-Maritime), Roger Knobelspiess a passé vingt-six ans de sa vie derrière les barreaux. En 1972, il est condamné à quinze ans de prison, pour un braquage, qu'il nie avoir commis. C'est à cette période qu'il rencontre Jacques Mesrine, un moment qu'il raconte dans son dernier livre, Mesrine, l'évasion impossible (2008) et qu'il commence à écrire.

Gracié par le président de la République, François Mitterrand en 1981, il est de nouveau incarcéré deux ans plus tard, pour un braquage, qu'il nie une nouvelle fois avoir commis. Gracié de nouveau, en 1987, Roger Knobelspiess est arrêté en flagrant délit au cours du braquage d'une banque dans les Pyrénées-Orientales. La même année, il écope d'une condamnation à sept ans de prison pour une fusillade contre des policiers, survenue en 1982. En 1989, il est à nouveau condamné, à 9 ans de prison ferme par la cour d'assises de Perpignan pour le braquage de la banque. 

Devenu acteur et écrivain, Roger Knobelspiess, a durant toute sa vie essayé de faire évoluer les mentalités sur le milieu carcéral. Il n'a jamais arrêté de dénoncer les conditions de détentions inhumaines en France. En 1983, il se coupe l'une de ses phalanges, pour protester contre les QHS (quartier de haute sécurité).

Libéré en 1990, grâce à une remise de peine, Roger Knobelspiess consacre sa nouvelle vie au cinéma et aux livres.  Installé dans le Tonnerrois, il rencontre en 2011, l'un de nos journalistes à l'occasion de la sortie du film Les Lyonnais. Il s'était fait "apporteur d'affaire" du dernier film d'Olivier Marchal. Il s'impliquait dans tous les projets (scénariste, metteur en scène, conseiller spécial) qui touchaient son ancien univers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article