Un taxi pour Tobrouk

Publié le par Denys de La Patellière

Un taxi pour Tobrouk est un film français réalisé par Denys de La Patellière, sorti en 1961. En octobre 1942, à Tobrouk, un commando français fait sauter des dépôts d'essence allemands. Quatre soldats parviennent à s'enfuir et se retrouvent bientôt perdus en plein désert. Après une journée de marche harassante, ils repèrent une auto-mitrailleuse allemande et ses cinq occupants. Un seul échappe à la mort et est fait prisonnier. C'est le début d'une aventure étonnante où, face au danger, chacun découvrira la solidarité. 

Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard
Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard

Un taxi pour Tobrouk de Denys de La Patellière avec Lino Ventura - Maurice Biraud - Hardy Krüger - Germán Cobos - Roland Ménard

Fiche technique

  • Titre : Un taxi pour Tobrouk
  • Réalisation : Denys de La Patellière
  • Scénario : Denys de La Patellière et René Havard, adapté du roman de ce dernier
  • Dialogues : Michel Audiard
  • Assistant réalisateur: Pierre Granier-Deferre
  • Photographie : Marcel Grignon
  • Décors : Paul-Louis Boutié
  • Montage : Jacqueline Thiédot
  • Musique : Georges Garvarentz et Charles Aznavour (pour « La Marche des Anges » sur la mélodie de Les Anges dans nos campagnes)
  • Affichiste : Clément Hurel
  • Société de production : Gaumont
  • Pays d'origine : France, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne
  • Langue : français, anglais, allemand
  • Format : noir et blanc procédé Dialyscope - Format 35 mm - 2,35:1 - mono
  • Genre : drame
  • Durée : 95 minutes
  • Lieu de tournage : désert de Tabernas, Province d'Almería (Andalousie, Espagne)
  • Date de sortie : France : 10 mai 1961

Distribution

Télérama par Guillemette Odicino Critique du 17/05/2014

« Il faudrait toujours tuer l'ennemi avant de le connaître. » Le film de Denys de La Patellière se résume à cette réflexion de François Jonsac (épatant Maurice Biraud), l'intello engagé dans les Forces françaises libres pour fuir l'ennui et un père tranquille à Vichy. Avec lui, paumés dans le désert libyen et en route pour Tobrouk, il y a Théo, le fruste fusilier marin, Samuel, juif et soldat à cause de cela, Paolo, condamné à mort échappé. Et cet ennemi qui ne l'est pas assez, le capitaine von Stiegel. Les quatre Français ensablés le font prisonnier pour lui voler son automitrailleuse, ce « taxi » de la dernière chance pour sortir de l'enfer beige. Ensemble, ils auront soif, peur, et traverseront un champ de mines, absurde champ d'honneur.

La guerre perd son sens quand on est juste cinq vrais mecs dans une vraie merde. Pour désembourber une roue, mieux vaut ôter son uniforme. Une fois torse nu, on n'est plus que cinq terrassiers, sans grade et sans nationalité, suant la même sueur, buvant au même goulot. Au-delà de sa mise en scène académique, ce film de guerre en huis clos dans le désert reste donc, au fil des rediffusions, un beau moment de virilité antimilitariste, en grande partie grâce à Audiard, particulièrement en verve. Exemple entre mille : le célébrissime « Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche ». — Guillemette Odicino

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article