Montpellier : Jean-Michel Bissonnet demande sa remise en liberté

Publié le par Midi Libre

Montpellier : Jean-Michel Bissonnet demande sa remise en liberté

Ecroué le 23 mars 2008, l'homme d'affaires condamné à 20 ans de réclusion pour avoir organisé l'assassinat de sa femme, demande sa remise en liberté.

Jean-Michel Bissonnet a été condamné en novembre 2011 à 20 de réclusion pour avoir commandité l'assassinat de sa femme, retrouvée morte à l'heure domicile Héraultais. AFP Eric Cabanis

Jean-Michel Bissonnet a été condamné en novembre 2011 à 20 de réclusion pour avoir commandité l'assassinat de sa femme, retrouvée morte à l'heure domicile Héraultais. AFP Eric Cabanis

Incarcéré au centre de détention d'Eysses (Lot-et-Garonne), Jean-Michel Bissonnet a fait une demande de remise en liberté ce vendredi 27 janvier au sein de l'établissement pénitentiaire, lors d'une audience du tribunal de l'application des peines, à huis clos. La décision doit être mise en délibéré et ne sera pas connu aujourd'hui même. 

En novembre 2011, les jurés de la cour d'assises de l'Aude ont condamné en appel ce riche sexagénaire à 20 ans de réclusion criminelle pour avoir commandité l'assassinat de sa femme, retrouvée morte en mars 2008 tuée de deux coups de fusil au domicile du couple à Castelnau-le-Lez dans l'Hérault. Un premier jugement prononcé par la cour d'assises de Montpellier avait condamné l'homme d'affaires à 30 ans au début de cette même année 2011.

De veuf, Jean-Michel Bissonnet était rapidement passé au statut de suspect à la suite des déclarations du jardinier travaillant pour lui. Ce dernier s'était déclaré coupable du meurtre, mais avait précisé aux enquêteurs qu'il l'avait commis contre 30 000 € proposé par le mari. A ces deux protagonistes un troisième s'était ajouté au cours de l'enquête. Un ami à particule noble du suspect avait récupéré l'arme pour maquiller la mort de l'épouse en un cambriolage qui aurait alors mal tourné.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article