Aliyev Aliyar

Publié le par Mémoires de Guerre

Aliyar Aliyev, né le 14 décembre 1957 à Goubadli (Haut-Karabagh) et mort le 3 octobre 1992, est un héros national de l'Azerbaïdjan pour avoir combattu lors de la guerre du Haut-Karabagh.

Aliyev Aliyar
Aliyev Aliyar
Aliyev Aliyar

Aliyar Aliyev est né le 14 décembre 1957 au village Gazyan de Goubadli. En 1979, il fut diplômé en mention de l’Institut National d’éducation Physique d’Azerbaïdjan. Il a travaillé en tant que professeur de sport à l’école secondaire au village Dondarli de Goubadli.  Il était connu comme un bon spécialiste après avoir fini le service militaire. C’est pourquoi l’Université National Sarask l’a invité à travailler à Saransk. Aliyar Aliyev y a travaillé deux ans en tant que professeur. Il retourna à Gazyan à cause du deuil de son père. Puis, il travailla comme professeur à l’école secondaire de village, ensuite comme l’entraineur à « Mahsul » Société de Sport des bénévoles de village et en 1985 il fut élu le président du Comité régionale de l’Education Physique des bénévoles et de la Société de Sport. Aliyar Aliyev rejoint en tant que bénévole les Forces armées d’Azerbaïdjan. Il n’était pas seulement le militant, mais aussi il se manifestait comme l’organisateur d'actions militaires. D’abord, il était le commandant de l’unité de renseignement, puis l’adjoint commandant de l’équipement. 

La première déportation des azerbaïdjanais a commencé au mois de février 1988, après les manifestations des arméniens à Stepanakert. Pendant ces années, Aliyar Aliyev était connu en tant que le leader des forces démocratiques. Il organise un groupe de bénévoles. Son bataillon était connu comme « Bataillon des combattants » parmi le peuple. Car, la plupart des bénévoles qui étaient les membres de la Société de Sport et d’Education physique des bénévoles qu’il dirigeait. Mais, Aliyar ne devint pas le commandant du bataillon de sa modestie. En 1992, il fut nommé le commandant de l’unité de renseignement du bataillon. Un peu plus tard, il devint le commandant du bataillon.  Il s’est distingué lors de la prise de contrôle les positions de combat de Bacharat, Susuz dagh, Suarasi. Il était le commandant de la bataille vers la direction de Latchine le 30 septembre 1992. Lors des combats de son régiment pour le village Yukhari Jibikli de Goubadli au mois de mai 1991 et le 12 octobre 1992 pour le sommet de Topaghaj–Bacharat où l’ennemi a subi de grandes pertes.

Le 16 avril 1992, un groupe de diversion de 50 personnes formé à l’étranger sous la direction de Karelin de nationalité arménienne de Syrie, surnommé « Léopard noir » avait attaqué pour le but de faire détoner le pont Lalazar, d’interrompre les liens des villages frontières au centre de la ville et saisir les sommets stratégiques. Mais, Aliyar Aliyev grâce aux informations du service de renseignement, était averti de cette action. Il a encerclé l’ennemi avec ses combattants. Les 11 soldats ennemis ont été tués. Aliyar Aliyev a échangé les cadavres ennemis par les captifs azerbaïdjanais.  C’était les combattants d’Aliyar Aliyev qui avaient tiré et détruit les trois hélicoptères ayant le but de bomber le centre de Goubadli le 24 juin 1992. Au mois d’août 1992 Aliyarov participa à l’opération de « Chournoukhou ». Aliyar Aliyev a libéré en 4 jours presque 40 villages occupés de Latchine avec ses 40 combattants bénévoles en automne 1992. Aliyar Aliyev était à 2 km de Latchine le 3 octobre 1992. Le commandant du bataillon Aliyar Aliyev et son chauffeur Alisadat Aghayev meurent lors de la bataille pour la hauteur « Tikanli Zami ».

Il était marié. Il avait deux fils Emin et Yousif et une fille Parvana. Il jouait très bien à l’accordéon et motivait toujours ses combattants. Un certain temps Aliyar Aliyev a fait l’activité en tant qu’un lutteur.   Aliyar Aliyev a été plusieurs fois le champion de lutte gréco-romaine des compétitions nationale et internationales. Les 8 personnes sont devenus les champions nationaux et de l’URSS sous la direction d’Aliyar Aliyev, plus de 10 maîtres sportifs devinrent les vainqueurs des tournois internationaux, et Haydar Mammadaliyev est devenu le champion du monde de lutte et a gagné la médaille d’argent aux Jeux olympiques d'été. L’une des rues de l’arrondissement Narimanov de Bakou, porte le nom d’Aliyar Aliyev et ici une sculpture est dressé à l’honneur d’Aliyar Aliyev. Il y a une école à son nom à Masazyr, des sources « Aliyar » à Sumgaït et à Binagadi. Le club de sport crée à Sumqayıt et son bataillon aussi portent son nom. Le monument à son honneur se situe à Goubadli. Le tournoi national de lutte gréco-romain est consacré à son mémoire. Aliyar Yousif  Aliyev fut mérité le titre d’Héros national de l’Azerbaïdjan vu le décret no 301 du 10 novembre 1992 du Président de la République d’Azerbaïdjan. 

Publié dans Militaires, Sportifs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article