Dordogne : l’ancien chef du maquis Soleil, René Coustellier, est mort

Publié le par Hervé Chassain avec Bernard Malhache

Dordogne : l’ancien chef du maquis Soleil, René Coustellier, est mort

René Coustellier est décédé à Arles où il vivait. Entre 1943 et 1944, ce militant communiste haut en couleur avait dirigé un maquis FTP dans le sud du Périgord

 René Coustellier en 2004 Archives Jean-Christophe Sounalet

René Coustellier en 2004 Archives Jean-Christophe Sounalet

C’est une figure de la Résistance en Dordogne qui vient de disparaître. René Coustellier, né le 20 avril 1920 dans les Bouches du Rhône, s’est éteint samedi, à l’âge de 97 ans, à Arles. C’est là que cet ancien pisciculteur habitait.

 Mais il était très connu en Dordogne pour sa participation à la Résistance entre 1943 et 1944, essentiellement dans le secteur de Belvès. Il dirigeait un groupe sous son nom de guerre, Soleil, qui participa à de nombreuses opérations contre les troupes allemandes dans le sud de la Dordogne et jusqu’à Villeneuve-sur-Lot (47).

Ses mémoires, publiées en 1998 aux éditions Fanlac à Périgueux, avaient provoqué bien des remous dans le monde de la Résistance en Dordogne. Avec son sens du récit aventureux, il y refaisait sa guerre avec un souffle épique et n’hésitait pas au passage à dénoncer les "faux résistants". Les débats furent parfois violents et ont posé la question de la mémoire et de l’histoire.

Les obsèques de René Coustellier auront lieu au cimetière d’Arles, jeudi 8 juin à 10 heures.

Soleil (avec un brassard, 3e en partant de la gauche). Crédit photo : archives Carcenac

Soleil (avec un brassard, 3e en partant de la gauche). Crédit photo : archives Carcenac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article