L’ex-dictateur du Panama Manuel Noriega est mort

Publié le par Métro Montréal

L’ex-dictateur du Panama Manuel Noriega est mort
Manuel Antonio Noriega - AP Photo/Matias Recart, File

Manuel Antonio Noriega - AP Photo/Matias Recart, File

PANAMA VILLE — L’ancien dictateur du Panama, Manuel Noriega, est mort tard lundi soir dans son pays à l’âge de 83 ans d’une cause qui n’a pas encore été révélée.

En mars dernier, il avait subi deux interventions chirurgicales au cerveau après la découverte d’une tumeur.

Il laisse dans le deuil son épouse, Felicidad, de même que ses trois filles, Lorena, Thays et Sandra.

Le président du Panama, Juan Carlos Varela, a écrit sur son compte Twitter que le décès de Manuel Noriega fermait un chapitre du pays. Il a ajouté que ses proches méritaient de vivre leur deuil en paix.

Manuel Noriega, qui a d’abord été un allié des États-Unis, a dirigé le Panama d’une main de fer de 1983 jusqu’à 1989, l’année où il a été chassé du pouvoir par une invasion de son pays par les troupes américaines ordonnée par le président George Bush.

Il a ensuite été emprisonné pendant 17 ans aux États-Unis pour des affaires de stupéfiants. Il aurait notamment été lié au cartel de Medellin, en Colombie, pour faire importer de grandes quantités de cocaïne aux États-Unis.

Outre les derniers mois de sa vie, il a ensuite passé plusieurs années en prison au Panama pour le meurtre d’opposants politiques pendant ses années au gouvernement.

Au faîte de son pouvoir politique, Manuel Noriega a exercé une certaine influence à l’étranger, en particulier grâce à ses nombreuses relations avec des agences de renseignement d’à travers le monde, notamment la CIA aux États-Unis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article