Décès de Jean-Claude Bouillon : l’hommage de son ami sarladais Jean-Paul Tribout

Publié le par Franck Delage

Décès de Jean-Claude Bouillon : l’hommage de son ami sarladais Jean-Paul Tribout

Le directeur du Festival des Jeux du théâtre de Sarlat et le comédien disparu ce lundi partageaient la vedette à l’époque des "Brigades du Tigre". Jusqu’au bout, ils seront restés amis

Jean-Claude Bouillon (à gauche) en compagnie de Jean-Paul Tribout et Pierre Maguelon, sur la scène du jardin des Enfeus à Sarlat, en 1999 Archives Isabelle Sarran

Jean-Claude Bouillon (à gauche) en compagnie de Jean-Paul Tribout et Pierre Maguelon, sur la scène du jardin des Enfeus à Sarlat, en 1999 Archives Isabelle Sarran

Il était le commissaire Valentin des "Brigades du Tigre". Le comédien Jean-Claude Bouillon est décédé ce lundi à l’âge de 75 ans. L’homme s’est éteint à Marseille où il vivait, des suites d’un cancer. 

La nouvelle a évidemment touché Jean-Paul Tribout, le directeur du Festival des Jeux du théâtre de Sarlat – qui se tient jusqu’au samedi 5 août : 

    "Nous sommes toujours restés proches. On s’appelait toutes les semaines. Je l’ai eu pour la dernière fois au téléphone il y a deux jours. On se connaissait depuis plus d’un demi-siècle, avant « Les Brigades du Tigre »." 

Jean-Claude Bouillon et Jean-Paul Tribout, avec Pierre Maguelon (décédé en 2010), formaient le trio de choc de la série télévisée "Les Brigades du Tigre" qui faisait un tabac entre 1974 et 1983. Ils étaient respectivement les policiers Valentin, Pujol et Terrasson.

François Maistre, Pierre Maguelon, Jean-Paul Tribout et Jean-Claude Bouillon à l’époque des "Brigades du Tigre" Crédit photo : Archives DR

François Maistre, Pierre Maguelon, Jean-Paul Tribout et Jean-Claude Bouillon à l’époque des "Brigades du Tigre" Crédit photo : Archives DR

"Il avait sa chambre"

À plusieurs reprises, Jean-Claude Bouillon est venu rendre visite à son ami sarladais, profiter avec lui de la douceur de vivre en Périgord, mais aussi jouer sur les scènes du département. 

À plusieurs reprises, Jean-Claude Bouillon est venu rendre visite à son ami sarladais

« Quand il venait au Festival des Jeux du théâtre, il habitait à la maison, raconte Jean-Paul Tribout. Il avait sa chambre. C’était un grand lecteur et un petit dormeur. Quand je me levais, il était déjà levé depuis deux heures et il bouquinait. Il a aimé ça jusqu’à la fin. Nous nous conseillions souvent des livres. »

"The show must go on"

Jean-Paul Tribout ne sera pas aux obsèques de Jean-Claude Bouillon à Marseille : "Je jouerai le soir au festival de Sarlat, au jardin des Enfeus, la pièce « Vient de paraître » que j’ai mise en scène", explique-t-il. Il pense que son ami "aurait compris". "Il aurait fait la même chose, ajoute-t-il. « The show must go on » comme on dit."

Né à Epinay-sur-Seine le 27 décembre 1941, Jean-Claude Bouillon a joué de nombreux rôles au cinéma, à la télévision et au théâtre. Il a tourné pour Jean-Luc Godard, Philippe Labro, Roger Vadim et bien d’autres. Sa carrière a duré cinquante ans dont près de dix ans consacrés aux "Brigades du Tigre". 

    « Au bout de 10 ans de tournage ensemble, on était presque une famille. On a vu nos enfants grandir ensemble », confie Jean-Paul Tribout.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article