Le double décès de la rue des Malvaux laisse des questions en suspens

Publié le par Jean-Luc Rochat

Le double décès de la rue des Malvaux laisse des questions en suspens

Le probable double suicide du couple Nougmavov a sidéré ses amis. Iskander et Natacha Nougmanov, affirment-ils, ne se trouvaient pas du tout dans l’état psychologique de personnes songeant mettre fin à leurs jours. Que s’est-il passé ?

Pour M. Nougmanov, le suicide ne fait aucun doute et la police et la justice pressentent que M me Nougmanov s’est également donné la mort

Pour M. Nougmanov, le suicide ne fait aucun doute et la police et la justice pressentent que M me Nougmanov s’est également donné la mort

La double mort de la rue des Malvaux n’a pas encore livré tous ses secrets. Les amis du couple disent leur stupéfaction quand ils ont appris cette nouvelle. «  Fin juin, à la fin de l’année à l’école d’art (de Douai), ils étaient en pleine forme. Nous avons parlé de ce que nous avions fait cette année à l’école et du programme de l’année qui vient. Iskander et Natacha avaient acheté une maison et comptaient quitter leur appartement rue des Malvaux. »

La seule ombre dans ce tableau était, comme le précisent les mêmes, les problèmes de santé de Mme Nougmanov, liés à un mauvais fonctionnement de la thyroïde. Mais des personnes souffrant d’un mauvais fonctionnement de la thyroïde, il y en a beaucoup et des traitements, efficaces à ce que l’on sache, sont disponibles. Alors ?

Des examens médicaux sont en cours

Des analyses d’anatomopathologie sont en cours pour savoir de quoi est morte Mme Nougmanov. Mais elles sont compliquées par le fait que son corps, comme celui de son mari (retrouvé pendu), ont été découverts plusieurs jours après leur décès, dans l’état qu’on imagine.

Pour M. Nougmanov, le suicide ne fait aucun doute et la police et la justice pressentent que Mme Nougmanov s’est également donné la mort. Mais par quel moyen ? C’est une des questions à éclaircir.

L’autre étant de comprendre pourquoi un couple qui nourrissait des projets et ne se trouvait pas du tout, selon des proches, dans l’état d’esprit de personnes songeant à en terminer avec la vie l’a justement fait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article