Ça s’est passé un 26 août : violences nazies à Lyon et Villeurbanne

Publié le par Antoine Sillières

Ça s’est passé un 26 août : violences nazies à Lyon et Villeurbanne

Pour rafraichir la mémoire de ses lecteurs en cette journée caniculaire, Lyon Capitale leur rappelle quelques faits historiques ayant marqué les 26 août lyonnais au fil des siècles.

Klaus Barbie, patron de la Gestapo à Lyon.

Klaus Barbie, patron de la Gestapo à Lyon.

Klaus Barbie, patron de la Gestapo à Lyon pendant la Seconde Guerre mondiale, surnommé “le boucher de Lyon"

1698 - Camille Perrichon est nommé Secrétaire de la Ville en survivance de son père (effectif le 11 octobre 1720, se démet le 6 juin 1766).

1786 - Napoléon Bonaparte poursuit son séjour à Lyon, chez la dame Blanc, chemin de Montribloud. Lieutenant d'artillerie au régiment de la Fère, le futur empereur accompagne son escadron, venu à Lyon pour mater l'émeute des tisseurs. 

1794 - Arrêté des représentants du peuple nommant les nouveaux administrateurs du Département du District, et de la municipalité (Salamond, maire).
XIXe siècle : Lyon, ville de patrimoine et de sciences

1816 - Procès, devant la Cour d'assises, des prévenus de la conspiration de janvier. Les sentences sont mesurées, l'un écope de 5 ans de prison, deux autres de 10 ans de bannissement. 

1846 - La Société française pour la conservation et la description des monuments historiques tient séance à Lyon.

1869 - Visite à Lyon de l'Impératrice et du Prince impérial.

1873 - Tenue, à Lyon, du 2e Congrès de l'Association française pour l'avancement des sciences.
L'occupant nazi tue à Lyon et Villeurbanne

1944 - Les troupes allemandes enlèvent les barricades dressées à Villeurbanne. Sept civils tués.

1944 - Les troupes allemands en retraite incendient une maison et tuent 5 personnes, rue Desjardins, à la suite d'un incident bénin (éclatement d'un pneu).

1945 - Inauguration du monument aux morts du Combat des Sept-Chemins en 1944. Aux Sept-Chemins (Brignais).

1957 - Ouverture de la ligne d'autobus 39 reliant Le Bachut à Parilly. Elle sera prolongé jusqu'à Perrache le 1er octobre.

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuite cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article