La sensualité sous toutes ses facettes

Publié le par Bruno Lapointe

La sensualité sous toutes ses facettes

La star américaine du burlesque Dita Von Teese a la ferme intention de faire grimper le mercure à l’intérieur de l’Olympia de Montréal le week-end prochain. Mais cette nouvelle tournée The Art of the Teese a bien failli ne jamais voir le jour. L’artiste avoue avoir récemment songé à « accrocher son string ».

La sensualité sous toutes ses facettes

« Je n’avais pas du tout l’intention de repartir en tournée. J’aurai 45 ans dans quelques semaines et je me suis dit qu’il était peut-être temps pour moi d’accrocher mon g-string », confie Dita Von Teese au bout du fil.

« Mais en voyant des femmes comme Salma Hayek, Jennifer Lopez ou Gwen Stefani, plus sexy que jamais, je me suis dit que c’était important de représenter la beauté et la sensualité à différentes étapes de la vie », ajoute-t-elle.

Diversité corporelle

Cette diversité sera d’ailleurs mise de l’avant avec son spectacle The Art of the Teese. En élaborant la liste de ses invités, Dita Von Teese a tenu à réunir des personnes ­représentant différents types de ­beauté et de sensualité. On pourra donc y voir, entre autres, Dirty Martini, une star américaine aux courbes amples et généreuses.

« Elle soulève la foule bien plus que bien des jeunes femmes minces. Et c’est ce que je veux : des artistes capables de présenter des numéros qui accrochent les gens, qui leur font passer un bon moment. Et on n’a certainement pas besoin d’être svelte pour être belle et sensuelle », explique Dita Von Teese.

C’est d’ailleurs cette quête d’idéaux de beauté différents qui a conduit Dita Von Teese, née Heather Renée Sweet, vers le burlesque il y a de cela plus de 25 ans.

« J’ai grandi sur une ferme dans le Michigan ; il n’y a rien de glamour dans tout ça. Et je ne me ­reconnaissais pas dans les modèles de beauté qu’on ­présentait à l’époque avec Sports ­Illustrated ou les mannequins de Victoria’s Secret. Je voulais me sentir belle et sexy, mais je ne me sens ni belle ni sexy en courant sur la plage en bikini avec mes fesses couvertes de sable. J’ai dû aller cherche mes modèles ailleurs, notamment dans le passé », explique-t-elle.

Inspirer les femmes

Cette initiative lui a ­attiré de ­nombreux fans, d’abord ­majoritairement masculins. Mais au fil des ans, les femmes ont pris une place de plus en plus importante dans les salles où elle se produit. Aujourd’hui, Dita Von Teese estime à 80 % la portion féminine de ses spectateurs.

« Elles viennent s’inspirer, voir des modèles de beauté qui leur ressemblent. Et c’est précisément pour cette ­raison que j’ai choisi de faire ce métier », conclut Dita Von Teese.

Le spectacle The Art of the Teese sera présenté le 10 septembre au ­Métropolis.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article