Mort de Toto Riina, l'ancien chef suprême de la Mafia

Publié le par A. K. avec AFP

Mort de Toto Riina, l'ancien chef suprême de la Mafia

L'ancien parrain de la Mafia purgeait 26 peines de détention à vie. Il est mort en prison à l'âge de 87 ans.
 

oto Riina, ici en 2007, est mort à 87 ans. - AF

oto Riina, ici en 2007, est mort à 87 ans. - AF

L'ancien chef suprême de Cosa Nostra, Toto Riina, est mort vendredi d'un cancer, selon des médias italiens. Agé de 87 ans, il était l'un des parrains les plus redoutés de l'histoire de la mafia sicilienne.

Fils de paysans, Toto Riina rejoint la mafia à 18 ans. Après une première peine de prison pour meurtre, il devient dans les années 50 un des soldats du parrain Luciano Liggio. Il gravit un à un les échelons de l'organisation et prend la place de Liggio en 1974.

Trafic de drogue, enlèvements, racket: Riina fait main basse sur tous les secteurs d'activité traditionnels de Cosa Nostra. Pour asseoir le pouvoir de son clan, les Corleone, il donne le coup d'envoi au début des années 80 d'une guerre sanglante, qui fait plusieurs centaines de morts, contre les vieilles "familles" palermitaines.

Sa cruauté à l'origine de sa chute

Faisant l'objet d'un premier mandat d'arrêt en 1969, il parvient à vivre dans la clandestinité pendant près d'un quart de siècle, probablement sans jamais quitter la Sicile. Sa cruauté sera à l'origine de sa chute. Grâce à des témoignages de repentis, dont son chauffeur personnel, excédés ou effrayés par le numéro 1 de la mafia, les forces de l'ordre l'arrêteront le 15 janvier 1993 dans la banlieue de Palerme.

Il avait toujours affirmé être étranger à Cosa Nostra avant de reconnaître implicitement son rôle en 2009. Condamné à une vingtaine de peines de prison à vie pour meurtres et association mafieuse au cours d'un cycle interminable de procès, le "parrain des parrains" s'était aussi vu confisquer quelque 125 millions d'euros de biens divers. 

Ces derniers jours, il était dans le coma, et sa famille avait été exceptionnellement autorisée à lui rendre visite dans sa prison pour lui faire ses adieux. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article