Carnot - En hommage aux victimes de la rafle de l’université de Strasbourg

Publié le par La Montagne

Carnot - En hommage aux victimes de la rafle de l’université de Strasbourg

Les élèves de l’atelier Atelyre de lecture à voix haute du lycée Blaise-Pascal et du théâtre du Valet de Cœur participent aujourd’hui au centenaire de la Grande Guerre.

Les lecteurs d’Atelyre prouvent que les textes pacifistes n’ont rien perdu de leur pouvoir de dénonciation

Les lecteurs d’Atelyre prouvent que les textes pacifistes n’ont rien perdu de leur pouvoir de dénonciation

L'atelier Atelyre de lecture à voix haute du Lycée Blaise Pascal et du théâtre du Valet de Cœur, s'est engagé lors des cérémonies de commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale en ce mois de novembre. Les élèves participeront aujourd'hui, samedi 25 novembre, à l'hommage aux victimes de la rafle des étudiants et enseignants de l'université de Strasbourg repliée à Clermont-Ferrand, en 1943.

La dénonciation de la guerre et de son cortège d'atrocités constitue en effet le fil directeur de leur travail de cette année. Explorant les œuvres d'écrivains tels qu'Erich-Maria Remarque, Blaise Cendrars ou Giono, ils font entendre des textes qui, tentant de rendre la guerre haïssable en lui rendant son vrai visage, n'ont rien perdu de leur actualité.

L'aventure se prolonge avec les répétitions de l'oratorio d'Isabelle Aboulker « 1918, l'homme qui titubait dans la guerre », présenté en juin 2018 pour couronner quatre années de commémoration au Lycée Blaise Pascal. Une exposition sur le thème du « Paysan, soldat de la paix » sera dévoilée en mai dans différentes communes de Mond'Arverne communauté. Ainsi les lecteurs s'emploient-ils à illustrer la formule de Jean Giono, qui affirmait que « l'aventure de la paix est plus grande que celle de la guerre ». 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article