L'Opinion publique

Publié le par Charles Chaplin

L'Opinion publique (A Woman of Paris) est un film américain réalisé par Charles Chaplin en 1923 et le premier dans lequel il ne figure pas en tant qu'acteur. Installés dans un petit bourg français, Marie Saint-Clair et Jean Millet s'aiment tendrement. Cependant, ils sont contraints de fuir car leurs parents n'approuvent pas leur passion. Jamais ils ne pourront se marier s'ils restent dans leur village. Enfermée dans sa chambre sur décision paternelle, Marie parvient à s'échapper par la fenêtre. Elle donne rendez-vous à Jean à Paris, dans une gare. Mais le père de Jean meurt d'une crise cardiaque et le jeune homme ne peut pas se rendre au rendez-vous. Se croyant abandonnée, Marie devient courtisane. Elle est entretenue par le riche Pierre Revel quand, un an plus tard, elle retrouve Jean, venu s'installer dans la capitale en compagnie de sa mère...

L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo
L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo

L'Opinion publique de Charlie Chaplin avec Edna Purviance - Clarence Geldart - Adolphe Menjou - Lydia Knott - Betty Morrissey - Malvina Polo

Fiche technique

  • Titre français : L'Opinion publique
  • Titre original: A Woman of Paris
  • Réalisation : Charles Chaplin
  • Scénario : Charles Chaplin
  • Sociétés de production : Regent - United Artists
  • Producteurs : Charles Chaplin
  • Musique : Charles Chaplin (pour la re-sortie en 1976) et Louis F. Gottschalk (musique originale, non crédité)
  • Directeur de la photographie : Roland Totheroh
  • Date de sortie : 26 septembre 1923 (États-Unis)
  • Film américain
  • Format : 35 mm, 1.33:1 (noir et blanc, mono/muet)
  • Genre : drame
  • Durée : 78 minutes (version originale : 93 minutes)
  • Date de sortie : 31 octobre 1924 (France)
  • Tous publics

Distribution

  • Edna Purviance : Marie Saint Clair
  • Clarence Geldart : le père de Marie
  • Carl Miller : Jean Millet
  • Lydia Knott : la mère de Jean
  • Charles K. French : le père de Jean
  • Adolphe Menjou : Pierre Revel
  • Betty Morrissey : Fifi
  • Malvina Polo : Paulette
  • Harry Northrup (non crédité) : le valet de Revel

Critique du 06/12/2017 Par Bernard Génin

Genre : comédie de mœurs.

Marie Saint-Clair et Jean Millet s’aiment contre l’avis de leurs parents. Ils ont décidé de fuir ensemble. Mais le père de Jean est victime d’une attaque, et Marie, croyant que Jean a changé d’avis, part seule…

En 1922, Chaplin a 33 ans. Il vient de réaliser Le Kid et Le Pèlerin. Il est mondialement célèbre, mais supporte mal le mépris dans lequel les producteurs tiennent les comiques. Alors il se lance un défi : rompre avec le mythe de Charlot et signer une œuvre qui sera la plus importante de sa carrière. Comme comédien, il s’accorde une brève apparition en porteur de bagages. Outre-Atlantique, L’Opinion publique sort sous le titre A woman of Paris, afin de ménager la censure, susceptible d’y voir une charge contre les mœurs américaines. Peine perdue : jugé choquant, le film est interdit dans une quinzaine d’Etats. Pendant plus de cinquante ans, il sera quasiment invisible. Quelques mois avant sa mort, Chaplin accepte enfin de le voir redistribué.

C’est une œuvre capitale. On est frappé par l’élégance du style, la précision des cadrages, l’audace des ellipses, l’économie de moyens… Les grandes scènes mondaines évoquent von Stroheim et annoncent Lubitsch, qui découvrira le film avec enthousiasme. Tous les thèmes chaplinesques sont là : la ville qui corrompt, le pouvoir de l’argent, le désespoir amoureux… Mais aucun vagabond claudiquant ne vient nous faire rire ou sourire. Le regard du cinéaste n’en paraît que plus grave, impitoyable, voire cynique. Aujourd’hui, ce film secret, rare et mal-aimé, brille de l’éclat des grands classiques.

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article