Herczeg Ferenc

Publié le par Mémoires de Guerre

Ferenc Herczeg (né Franz Herzog le 22 septembre 1863 à Versec, Royaume de Hongrie – mort le 24 février 1954 à Budapest, Hongrie) est un écrivain et dramaturge hongrois. 

Herczeg Ferenc
Herczeg Ferenc
Herczeg Ferenc
Herczeg Ferenc

Il fonde en 1895 l'hebdomadaire littéraire Új Idők et en est l'éditeur en chef. En 1896, il est élu député au Parlement. En 1904, il devient président de la société Petőfi. En 1925, 1926 et 1927, il est proposé pour le prix Nobel par l'Académie hongroise des sciences pour son ouvrage Az élet kapuja (1919, « La porte de la vie »), un roman historique autour de Tamás Bakócz. Un autre de ses meilleurs romans est Álomország (1912, « Pays de rêve »). De 1927 à 1945, il est membre de la Chambre haute de l'Assemblée et est une des figures principales du mouvement révisionniste demandant la révision du traité de Trianon, ce qui après 1945 lui fait perdre sa villa et empêche pendant plusieurs décennies la publication de ses œuvres en Hongrie.

Publications

  • Fenn és lenn (« En haut et en bas »), roman, 1890
  • Mutamur, récits, 1893
  • A Gyurkovics-leányok (« Les filles Gyurkovics »), roman, 1893
  • A dolovai nábob leánya (« La fille du nabab de Dolova »), pièce de théâtre, 1893
  • A Gyurkovics-fiúk (« The Gyurkovics Boys »), roman, 1895
  • Honthy háza (« La maison de Honthy »), pièce de théâtre, 1897
  • Az első vihar (« Le premier orage »), pièce de théâtre, 1899
  • Kéz kezet mos (« Une main lave l'autre »), pièce de théâtre, 1904

Publié dans Ecrivains

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article