Étrepigney - Nécrologie Adieu à Élise Chenu, la doyenne du village

Publié le par Le Progrès

Étrepigney - Nécrologie Adieu à Élise Chenu, la doyenne du village
Élise Chenu.  Photo André Siclet

Élise Chenu. Photo André Siclet

C’est avec tristesse que la population d’Étrepigney et des environs a appris le décès de Élise Chenu dans sa 98e année : elle était la doyenne du village.

Élise Courtois est née au hameau de Cinq Cens (commune d’Étrepigney) où elle a toujours vécu sauf ces deux dernières années où sa santé a nécessité son hébergement à “La Mais’ange” à Malange.

Son papa menuisier qui exploitait un petit train de culture avec son épouse a été maire de 1947 à 1953. Élise a travaillé très jeune à la ferme familiale, elle a été à l’école communale d’Étrepigney où elle parcourait quatre fois par jour à pied en sabots le chemin de l’école entre Cinq Cens et Étrepigney.

Elle a 18 ans lorsque sa maman décède et elle aide encore davantage son papa dans les tâches quotidiennes.

En 1938, elle rencontre Maurice Chenu mais la séparation intervient avec la guerre 39/45 : Maurice est fait prisonnier et reste cinq ans derrière les barbelés en Allemagne.

Ils se marient en 1945. Première naissance avec Denis en 1946, vient ensuite Évelyne en 1954, Odile en 1957, les jumeaux Bernard et Christian en 1960, Didier en 1961 et Laurent en 1963.

Naissent ensuite 14 petits-enfants puis 11 arrière-petits-enfants.

Avec toute cette famille à nourrir, éduquer, ses journées furent bien remplies, c’était une bonne couturière qui a exercé dans cet art pour beaucoup de monde.

À la retraite de Maurice, le couple a fait de nombreux voyages.

Élise a la douleur de perdre son mari en 1991 et son fils Christian en 2017. Elle faisait partie du club “La Joie de vivre” et en a été trésorière pendante de nombreuses années.

Ses obsèques ont eu lieu le mercredi 21 février en l’église d’Étrepigney.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article