Loi sur l'Holocauste : la Pologne veut dialoguer avec Israël

Publié le par Le Figaro

Loi sur l'Holocauste : la Pologne veut dialoguer avec Israël

Le gouvernement polonais s'est dit convaincu mardi matin qu'un dialogue pourrait rapidement s'engager avec Israël sur la proposition de loi contestée interdisant l'utilisation de l'expression "camps de la mort polonais".

Joanna Kopcinska

Joanna Kopcinska

"Nous parlerons certainement de notre histoire commune bientôt", a déclaré la porte-parole du gouvernement conservateur, Joanna Kopcinska, dans une déclaration transmise à l'agence Reuters. La Pologne, a-t-elle ajouté, veut pouvoir discuter de "l'immense implication de la nation polonaise dans le sauvetage des juifs durant la Deuxième Guerre mondiale" mais est prête également à parler "des cas douloureux où des individus se sont comportés odieusement".

Cette mise au point est un nouveau développement dans la controverse qui oppose depuis plus d'une semaine la Pologne et Israël autour de la proposition de loi votée par les députés puis par les sénateurs polonais.

Les camps d'extermination d'Auschwitz, Treblinka, Belzec ou Sobibor, rappelle le gouvernement polonais, ont été construits et utilisés par les nazis après l'invasion de la Pologne en 1939. Le pays abritait alors la plus grande communauté juive d'Europe, avec 3,2 millions de personnes. Plus de 3 millions d'entre eux ont été exterminés par les nazis, soit la moitié des juifs massacrés durant l'Holocauste.

Selon les chiffres du musée du mémorial américain de l'Holocauste, les Allemands ont également tué au moins 1,9 million de civils polonais non juifs durant la Deuxième Guerre mondiale. Le centre israélien Yad Vashem estime que 30.000 à 35.000 juifs polonais ont été sauvés grâce à l'aide de Polonais. Plus de 6.700 Polonais ont été qualifiés de "Justes parmi les Nations", soit le contingent le plus important pour un pays en particulier.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article