14-18 : les femmes pendant la guerre à Quimperlé

Publié le par Ouest-France

14-18 : les femmes pendant la guerre à Quimperlé

Deuxième volet, tiré du livre d'Alain Pennec, Quimperlé et les Quimperlois pendant la guerre 14-18. Le sujet, ici : les femmes.

Durant la guerre 14-18, les femmes ont contribué à l'effort de guerre. De nombreuses Quimperloises ont ainsi été embauchées aux fonderies Rivière. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

Durant la guerre 14-18, les femmes ont contribué à l'effort de guerre. De nombreuses Quimperloises ont ainsi été embauchées aux fonderies Rivière. | ARCHIVES OUEST-FRANCE

La mobilisation des hommes a exigé des femmes un gros effort, mais leur a donné aussi une certaine autonomie. Un rapport du préfet du Finistère de février 1916 constate qu'à la campagne, les femmes travaillent en lieu et place des hommes et qu'ainsi, la culture du sol n'a pas été négligée.

Dans les usines d'armement, le manque de main-d'oeuvre encourage l'appel à des femmes, à la poudrerie de Pont-de-Buis, mais aussi à Quimperlé, à l'usine Rivière qui fabrique notamment des grenades.

Une vache à la garderie

Mais ici, pour faciliter cette embauche, la direction de chez Rivière ouvre, en janvier 1917, une garderie pour une vingtaine d'enfants de 2 à 6 ans dans un vaste local rue Brémond-d'Ars. Ce local est doté de tout le confort, d'un encadrement de qualité et... d'« une bonne vache laitière ».

C'est assurément une initiative d'avant-garde, exceptionnelle à l'époque. Dans le même objectif, la Ville allonge les horaires de l'école maternelle, de 7 h à 18 h 30.

Cette reconnaissance de l'apport des femmes à l'effort de guerre n'empêchera pas le Sénat en 1919 de leur refuser le droit de vote.

La guerre a donné une liberté de fait aux femmes de mobilisés, en leur accordant une petite allocation. Les femmes pouvaient ainsi gérer seules leur budget.

« Incitation de la jeunesse à la débauche »

Mais cette autonomie donne parfois lieu à des excès. Ainsi, la femme Le Bouard, tenancière d'un débit de boisson-pension place Saint-Michel, mariée jeune à 17 ans, trois enfants à 34 ans en 1914 et s'entendant mal avec son mari, profite de sa liberté pour faire de son établissement le lieu de rassemblement de la jeunesse quimperloise.

Plus de 60 jeunes, dont de rares filles. Ce qui scandalise les familles de Flamands traditionalistes, qui y sont logés. Le cidre y est pratiquement gratuit et un lit ne coûte que quelques sous.

Le voisinage est vite excédé par le vacarme, qui dure une partie de la nuit. Ce laisser-aller frise l'amoralité, selon les interrogatoires de gendarmes. La fermeture du bar est finalement décidée par le préfet.

La tenancière est finalement inculpée d'« incitation de la jeunesse à la débauche » et condamnée à 6 mois de prison.

L'absence des hommes et les épreuves de la guerre qui dure retardent les mariages (70 en 1913, 19 en 1915) et font évoluer les mentalités.

Par exemple, aux fêtes de Toulfoën, très « brillantes » en 1918, on note « l'abondance des coiffes de deuil dans les choeurs folâtres ». Un journal local remarque : « Si l'on tient tant à s'amuser, que l'on revête au moins une autre tenue ».

Naissances et divorces

Les naissances « illégitimes » augmentent pendant la période. L'attitude sur les divorces évolue ; pratiquement inexistants, car tabous jusqu'alors (bien que légaux depuis 1884), on relève un divorce en 1918, et 5 en 1920.

Cependant, le vieux monde continue. Comme le montre cet entrefilet, paru dans la presse, le 1er mars 1919 : « Viol : le soldat G., permissionnaire, ancien prisonnier de guerre, s'introduisit samedi chez Louise L., au Poulou, vers les 22 h, en compagnie de P. et de T.. Le soldat G. brisa la porte, exprima ses désirs, les assouvit de force, puis se mit à manger du pain et du lard. M. le commissaire a transmis la plainte au procureur. »

Quimperlé et les Quimperlois dans la guerre 14-18 ; un livre de 280 pages, au titre de la Société d'histoire du pays de Quimperlé ; prix : 26 €.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article