Allier Le négationniste Robert Faurisson est mort à Vichy

Publié le par L'Echo Républicain

Chef de file des négationnistes, Robert Faurisson est décédé ce dimanche 21 octobre à Vichy (Allier), à l'âge de 89 ans. Le jugement d'un énième procès pour contestation de l’existence d’un crime contre l’humanité était attendu ce jeudi, au tribunal de Cusset. 

Allier Le négationniste Robert Faurisson est mort à Vichy
Robert Faurisson en 2010. Photo d'archives AFP. JACK GUEZ

Robert Faurisson en 2010. Photo d'archives AFP. JACK GUEZ

Robert Faurisson est mort à son domicile vichyssois, dimanche. Âgé de 89 ans, l'homme avait trouvé une forme de notoriété en niant la réalité du génocide juif pendant le Seconde Guerre mondiale. Une thèse qu'il défendra jusqu'au bout.

Il était d'ailleurs encore devant le tribunal correctionnel de Cusset, le 21 septembre dernier, pour trois textes publiés en 2013 et 2014 sur un blog Internet. Dans ceux-ci, il contestait l’existence des chambres à gaz durant la Seconde Guerre mondiale dans le camp de concentration de Natzweiler-Struthof, en Alsace (région annexée par l’Allemagne nazie en 1940).

Il nie l'existence des chambres à gaz du camp de Struthof : Robert Faurisson jugé à Cusset (Allier)

Le parquet avait requis une amende de 20.000 € à l’encontre du prévenu. Le jugement était attendu, ce jeudi, au tribunal de Cusset.

Frédéric Aguilera, maire LR de Vichy, a réagi en prenant le contre-pied de cette annonce, préférant revenir sur l'inauguration récente d'une stèle en mémoire d'un bébé de 5 mois gazé à Auschwitz.

    Ce matin, plus que jamais, je pense au jeune Vichyssois Michel Crespin qui périt en déportation à l’âge de 6 mois au camp d’Auschwitz. Ce fût le plus jeune déporté de l’Allier et l’un des plus jeunes de France. pic.twitter.com/RoLCfKTIFR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article