Partido Social Liberal (PSL)

Publié le par Mémoires de Guerre

Le Parti social-libéral (Partido Social Liberal, PSL) est un parti politique brésilien, fondé en 1994 par Luciano Bivar.

Partido Social Liberal (PSL)

Initialement centriste, le parti obtient longtemps des résultats électoraux peu significatifs. En 2018, Jair Bolsonaro — qui a orienté le PSL à l’extrême droite — remporte l’élection présidentielle, et le parti obtient une soixantaine d’élus aux élections parlementaires.  Le PSL est fondé le 30 octobre 1994 par Luciano Bivar, président du Sport Club do Recife. Il est enregistré au Tribunal supérieur électoral (TSE) le 2 juin 1998. Se situant à l’origine au centre ou au centre-droit et se revendiquant du social-libéralisme, le PSL obtient un siège de député lors des élections générales de 2002. Quatre ans plus tard, en 2006, Luciano Bivar arrive en avant-dernière position de l’élection présidentielle avec 0,06 % des voix, tandis que le parti perd son unique siège de député. Lors du scrutin présidentiel de 2010, le PSL soutient la candidature de Dilma Rousseff, et fait son retour au Parlement avec l’élection d’un député. En 2016, il soutient la destitution de Dilma Rousseff.

En janvier 2018, Jair Bolsonaro adhère au PSL, ce qui entraîne peu après le départ de l’aile gauche du parti (Livres). Le PSL s’oriente alors vers l'extrême droite. Désigné candidat du parti à l'élection présidentielle de 2018, Jair Bolsonaro arrive en tête du premier tour. Dans le même temps, le PSL obtient 52 députés et 4 sénateurs aux élections parlementaires : alors alors qu’il n’avait obtenu qu’un seul élu aux élections précédentes, ce score permet au PSL de devenir la deuxième force politique au Parlement, bénéficiant du fait qu'une partie de ses élus siégeaient déjà — sous d'autres étiquettes — lors de la précédente mandature ; en nombre de voix, il est même le premier parti (11,5 millions), devançant le Parti des travailleurs (10,1 millions). 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article