Propos sur Pétain : "Je ne crois pas à la police de l’Histoire", dit Macron

Publié le par Marie-Pierre Haddad, Journaliste RTL

Propos sur Pétain : "Je ne crois pas à la police de l’Histoire", dit Macron

Le président de la République a indiqué qu'aucun hommage individuel au maréchal Pétain n'était prévu pour les commémorations du 11 novembre.

Emmanuel Macron à Ablain-Saint-Nazaire, le 8 novembre 2018 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP

Emmanuel Macron à Ablain-Saint-Nazaire, le 8 novembre 2018 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP

Une itinérance mémorielle qui vire à la polémique ? Emmanuel Macron est en visite depuis le début de la semaine dans le nord et l'est de la France pour les commémorations du 11 novembre.

En déplacement, le 7 novembre dans les Ardennes, le président de la République a jugé "légitime" de rendre hommage au maréchal Pétain samedi aux Invalides, au même titre que les sept autres maréchaux de la Grande Guerre, soulignant que le dirigeant du régime de Vichy avait été "pendant la Première Guerre mondiale un grand soldat" même s'il a "conduit des choix funestes" pendant la Deuxième.

Ces propos ont déclenché une violente polémique, le Crif se disant choqué par le discours d'Emmanuel Macron. Invité de France 3 Hauts-de-France, ce jeudi 8 novembre, le chef de l'État a tenu à calmer les tensions : "Il n'y aura pas d'hommage individuel au maréchal Pétain".

Emmanuel Macron a aussi précisé que sur le terrain, "personne" ne lui a parlé de cette polémique. "Il y a des gens qui veulent mettre des fractures partout. Il faut célébrer les maréchaux (...) Je ne crois pas à la police de l'Histoire, je ne crois pas au manuel d’histoire qu’on biffe".

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article