Propos sur Pétain : Macron dénonce «une fausse polémique» et un «mauvais procès»

Publié le par Pierre Lepelletier

Propos sur Pétain : Macron dénonce «une fausse polémique» et un «mauvais procès»

LE SCAN POLITIQUE - Le chef de l'État est revenu jeudi sur la polémique qu'ont provoqué ses propos sur le maréchal Pétain. Il avait notamment été ciblé par son prédécesseur, François Hollande.

Propos sur Pétain : Macron dénonce «une fausse polémique» et un «mauvais procès»

Alors qu'il devait profiter de son «itinérance mémorielle» pour commémorer la Première guerre mondiale et renouer le contact avec les Français, Emmanuel Macron s'est retrouvé au cœur d'une polémique. Le chef de l'État a été contraint mercredi de justifier l'hommage qui devait être rendu aux chefs militaires samedi aux Invalides. Dans la liste des noms, un certain maréchal Pétain. «Je ne fais aucun raccourci mais je n'occulte aucune page de l'Histoire. Et le maréchal Pétain a été, pendant la Première Guerre mondiale, aussi un grand soldat. Voilà. C'est une réalité de notre pays», a expliqué Emmanuel Macron. Face à la pression, l'Élysée a préféré faire machine arrière. Seuls les maréchaux reposant aux Invalides - Foch, Lyautey, Franchet d'Esperey, Maunoury et Fayolle - seront salués samedi. Plus question du chef du régime collaborationniste de Vichy donc. 

«Il faut reconnaître la vérité de l'histoire»

Poursuivant sa tournée dans l'est de la France, Emmanuel Macron est revenu jeudi à Maubeuge sur l'affaire. Le chef de l'État estime qu'il s'agit d'une «fausse polémique». «Il n'a jamais été question d'avoir une célébration individuelle», a-t-il également balayé alors que plusieurs fakes news laissaient entendre que seul le maréchal Pétain aurait le droit à un hommage exclusif aux Invalides. «Il faut reconnaître la vérité de l'histoire mais rester dans notre devoir de mémoire et rester aux conséquences de l'indignité qui a été reconnue», a indiqué Emmanuel Macron.

Tout le monde ne semble pas forcément partager l'avis du président de la République. Son prédécesseur en premier lieu. «L'Histoire n'isole pas une étape, même glorieuse d'un parcours militaire. Elle juge l'immense et indigne responsabilité d'un maréchal qui a délibérément couvert de son nom et de son prestige, la trahison, la collaboration et la déportation de milliers de juifs de France», a réagi François Hollande sur Twitter. 

Après avoir rencontré la veille Emmanuel Macron, Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, a estimé mercredi matin sur CNews que «l'infamie» commise par Pétain «efface tout le reste». «Il ne peut pas y avoir de mise à l'honneur dans ces conditions-là». «Le vainqueur de Verdun, c'est le poilu et celui qu'on va mettre à l'honneur dans quelques jours, le soldat inconnu (...) Si on peut se garder de ces polémiques, mon Dieu que c'est mieux», a-t-il jugé.

» À VOIR AUSSI - Xavier Bertrand sur Pétain: «L'infamie efface tout le reste»

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article