Nord: Un ancien SS, qui a participé au massacre d’Ascq, assure ne rien regretter à la télé allemande

Publié le par Gilles Durand

Nord: Un ancien SS, qui a participé au massacre d’Ascq, assure ne rien regretter à la télé allemande

MEMOIRE Le témoignage d’un ancien soldat SS qui a participé au massacre d’Ascq en avril 1944 provoque l’indignation du maire de Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord… 

L'ancien SS, Karl Münter, interviewé par la télévision allemand ARD. — Panorama /ARD

L'ancien SS, Karl Münter, interviewé par la télévision allemand ARD. — Panorama /ARD

  • En avril 1944, 86 personnes prises en otage avaient été assassinées par les nazies à Ascq.
  • Les propos de Karl Münter pourraient lui valoir d’être poursuivi en justice pour négationnisme.

« Un sentiment et une réaction de dégoût incommensurables. » Gérard Caudron, maire (DVG) de Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord, exprime sa colère après la diffusion, jeudi soir, sur la chaîne allemande ARD d’une interview de Karl (appelé aussi Heinz) Münter, ancien SS qui a participé au massacre d'Ascq, en avril 1944. Certains membres de sa division allemande avaient assassiné 86 personnes prises en otage.

Dans cet entretien accordé à la télévision publique, Karl Münter, 96 ans, dit ne rien regretter de son passé. Il assume avoir participé à la prise d’otages d’Ascq, mais nie avoir tiré. « Quand j’arrêtais des gens, s’ils cherchaient à s’enfuir, j’avais le droit de leur tirer dessus. S’ils avaient l’esprit tranquille, alors pourquoi prenaient-ils la fuite ? », avoue-t-il pourtant, selon La Voix du Nord.

« Il n’y avait pas autant de juifs que ça chez nous à l’époque ! »

L’ancien SS nie aussi l’ampleur de l’Holocauste : « Il n’y avait pas autant de juifs que ça chez nous à l’époque ! Cela a déjà été attesté. » Des propos qui pourraient lui valoir d’être poursuivi par la justice pour négationnisme.

Le maire de Villeneuve-d’Ascq, qui englobe aujourd’hui le quartier d’Ascq, annonce, dans un communiqué son intention d'« écrire à la Chancelière allemande, au président de l’Union européenne et au président de la République française pour que, au plus vite, elle et ils dénoncent sans retard, ni réserves de telles déclarations ignobles qui nient avec arrogance des massacres commis par les nazis et leurs complices en Europe durant la Seconde Guerre mondiale, comme celui d’Ascq qui a, à jamais, marqué notre ville ».

Célébré pour son engagement en faveur du patrimoine

En 2017, Karl Münter avait échappé à un procès pour des raisons de procédures judiciaires européennes. Une enquête, menée par un procureur spécialisé dans les affaires de nazisme, avait dû être interrompue car l’homme avait déjà été condamné à mort en France en 1949, par contumace. Or selon les règles européennes, il ne pouvait être jugé dans un autre pays d’Europe pour les mêmes faits.

Début octobre, c’était un petit journal local allemand Leine Deister Zeitung qui avait déjà relaté une cérémonie donnée en l’honneur de Karl Münter, dans sa ville, près de Hanovre, avait rapporté La Voix du Nord. Le vieil homme était célébré pour son engagement en faveur du patrimoine régional.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article