Villeneuve-d’Ascq La mise à l’honneur d’un ancien SS en Allemagne rouvre la plaie ascquoise

Publié le par Franck Bazin

Villeneuve-d’Ascq La mise à l’honneur d’un ancien SS en Allemagne rouvre la plaie ascquoise

Un ancien SS, condamné après la guerre, puis amnistié, pour sa participation au massacre d’Ascq, vient d’être mis à l’honneur dans son village de Basse-Saxe et dans un journal local. Pour les familles de massacrés, trop, c’est trop !

Alexandre Delezenne étudie la possibilité de déposer une nouvelle plainte suite à l’article allemand. Archives La Voix

Alexandre Delezenne étudie la possibilité de déposer une nouvelle plainte suite à l’article allemand. Archives La Voix

Karl Münter, un ancien SS condamné en 1949 pour sa participation au massacre d’Ascq et qui s’est retrouvé au cœur d’une bataille judiciaire ces derniers mois, a été mis à l’honneur dans son village allemand. Ce qui a fait l’objet d’un article dans un journal local, la Leine Deister Zeitung, comme nous le révélions dans notre édition du 7 octobre.

Suite à notre article, Marguerite-Marie Beghin, Gérard Beghin et Jacqueline Ruckenbusch-Beghin, tous les trois enfants de Louis Beghin, assassiné en cette nuit des Rameaux 1944 à l’âge de 31 ans, ont vivement réagi.

Le souvenir du massacre de la nuit des Rameaux 1944 reste très vif à Ascq, comme le montre cette cérémonie en mars 2018. Archives La Voix

Le souvenir du massacre de la nuit des Rameaux 1944 reste très vif à Ascq, comme le montre cette cérémonie en mars 2018. Archives La Voix

Ils viennent d’adresser un courrier, en allemand puis en français, à la rédaction du titre allemand : « Nous avons eu connaissance de l’article élogieux que vous avez consacré à Karl/Heinz Münter. Aussi nous tenons à vous rappeler certains faits historiques auxquels il a participé.

Dans la nuit du 1er au 2 avril 1944, dans le village d’Ascq, près de Lille, 86 hommes âgés de 15 à 75 ans, furent massacrés par des Allemands. C’étaient des civils parfaitement innocents. Vous n’ignorez pas que Münter faisait partie des tortionnaires qui participèrent à cet acte odieux et pour lequel la Justice n’a pas fait son travail jusqu’au bout, la condamnation par contumace ayant été prescrite en 1969. Nous sommes les enfants de l’une des victimes. Notre papa avait 31 ans.

« Nous ne pouvons que recevoir cette nouvelle comme un nouveau coup, un degré de plus dans le mépris de ce que nous avons vécu. »

Aussi, quand nous apprenons que cette personne reçoit les éloges et les honneurs de la presse locale (pour avoir été distingué pour son action en faveur du patrimoine régional : NDLR), nous ne pouvons que recevoir cette nouvelle comme un nouveau coup, un degré de plus dans le mépris de ce que nous avons vécu. Si la loi de votre pays ne vous permet pas d’étaler au grand jour les antécédents de monsieur Münter, la simple décence aurait voulu que ne soient pas glorifiés non plus les actes pour lesquels vous le mettez en valeur dans votre article. Münter a fui la presse lorsqu’il a été question d’un nouveau jugement (en 2017), vous lui offrez un vedettariat qui nous semble pour le moins déplacé.

Nous ne pouvons que vous redire notre profond désaccord et vous inciter à plus de discernement. »

De son côté, Alexandre Delezenne, arrière-petit-fils de massacré et à l’origine de l’action en justice en 2017, a écrit à la police de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et étudie la possibilité de déposer une plainte suite à ce nouvel épisode.

Le journal a présenté ses excuses

Dès réception du courrier de la famille Beghin, la rédactrice du Leine-Deister-Zeitung s’est confondue en excuse dans une réponse très courtoise. Elle assure que si elle avait eu connaissance du passé de Karl Münter, jamais elle n’aurait relaté cette manifestation. Selon des informations recueillies sur place, le fait que la rédaction de ce petit titre local (6 000 exemplaires) n’ait pas eu connaissance du passé meurtrier de l’ancien SS est plausible.

Villeneuve-d’Ascq La mise à l’honneur d’un ancien SS en Allemagne rouvre la plaie ascquoise

En revanche, selon les mêmes personnes qui suivent l’ancien SS en Allemagne, pour ce qui est des responsables de l’association qui ont mis à l’honneur Karl Münter, leur ignorance est peu crédible.

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article