Un élu américain filme un message politique depuis l'intérieur d'Auschwitz

Publié le par Paul Parant

Un élu américain filme un message politique depuis l'intérieur d'Auschwitz

Il a fait scandale en se filmant dans une chambre à gaz pour appeler à renforcer la sécurité aux frontières... Le Mémorial a condamné son geste.

Le Mémorial d'Auschwitz a condamné la vidéo de l'élu: "À l'intérieur d'une ancienne chambre à gaz, il ne devrait y avoir qu'un silence endeuillé. Ceci n'est pas une scène."  afp.com/Janek Skarzynski

Le Mémorial d'Auschwitz a condamné la vidéo de l'élu: "À l'intérieur d'une ancienne chambre à gaz, il ne devrait y avoir qu'un silence endeuillé. Ceci n'est pas une scène." afp.com/Janek Skarzynski

Il s'appelle Clay Higgins. Membre du Parti républicain, il est élu à la Chambre des représentants des États-Unis pour la Louisiane depuis 2016. Et pour "envoyer un message à l'Amérique" jeudi, le jour de sa Fête nationale, il n'a rien trouvé de mieux que de lui adresser une vidéo politique... filmée depuis le camp de la mort d'Auschwitz-Birkenau, et notamment dans une chambre à gaz. 

"Notre armée doit être invincible"

"L'effroi vous prend aux tripes quand vous êtes ici", dit-il en se filmant devant la collection les 43 000 paires de chaussures appartenant aux victimes. Jusque-là, le message est plutôt sobre, même si son visage ne quitte jamais l'image, à mesure qu'il commente sa visite. 

Le dérapage survient quand il pénètre dans une chambre à gaz. "On entassait 700 personnes ici. Les gardes déchargeaient du Zyklon B à travers ces trappes... Vingt minutes plus tard, tout le monde était mort. Des esclaves prenaient les corps et les enfournaient pour les incinérer." L'élu en tire alors cette surprenante conclusion: "Voilà pourquoi il faut renforcer notre sécurité nationale. C'est pourquoi notre armée doit être invincible.

"Auschwitz n'est pas une scène"

Toujours dans l'enceinte du camp, sorti des chambres à gaz, il conclut: "Le monde est plus petit aujourd'hui qu'il l'était pendant la Seconde Guerre mondiale. On ne peut pas sortir d'ici sans se sentir d'une mission, du devoir de s'assurer que les États-Unis restent protégés des maux du reste du monde." 

La vidéo a bien évidement choqué. Peu après la reprise de cette vidéo sur un site d'info de Louisiane, le compte officiel du Mémorial d'Auschwitz a condamné la vidéo en ces mots: "Tout le monde à le droit à ses propres réflexions. Toutefois, à l'intérieur d'une ancienne chambre à gaz, il ne devrait y avoir qu'un silence endeuillé. Ceci n'est pas une scène.

Le "John Wayne" de Louisiane

Les internautes ont également condamné en masse la vidéo de Clay Higgins. Des commentaires l'accusent d'"exploiter la mort de millions de personnes" pour un bénéfice politique, ou d'"être à côté de la plaque" sur le sens du mémorial de l'Holocauste. "Concernant la montée du nazisme, le mal venait de l'intérieur, fermer les frontières n'a pas de sens!" lance un internaute. 

Surnommé le "John Wayne Cajun", Clay Higgins n'en est pourtant pas à son premier scandale. Avant d'être élu à la Chambre des représentants le même jour que Donald Trump à la présidence des États-Unis, il avait préféré démissionner de son poste de shérif en Louisiane plutôt que d'adopter un ton politiquement correct. Connu pour ses vidéos, il avait notamment traité d'"animaux" les membres de gangs. Pendant sa campagne, il avait appelé "le monde chrétien" à tuer "tous les suspects de radicalisation islamique". 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article