Guy Dufeu, ancien résistant est décédé

Publié le par Le Progrès

Il était entré dans la Résistance à l'âge de 17 ans

Au terme de sa vie professionnelle, Guy Dufeu avait choisi la voie du témoignage  Photo Progrès / Stéphane GUIOCHON

Au terme de sa vie professionnelle, Guy Dufeu avait choisi la voie du témoignage Photo Progrès / Stéphane GUIOCHON

« La France perd une grande figure de la Résistance. A Lyon, Guy Dufeu restera présent dans nos cœurs et dans nos esprits pour l’exemplarité de son parcours et la force de son engagement au service de la mémoire », affirme Gérard Collomb.

Entré dans la Résistance à l’âge de 17 ans pour diffuser tracts et journaux clandestins, Guy Dufeu s’y était très vite distingué. Adjoint du chef du service de renseignement du 2e bureau de l’Armée secrète, Philippe Baume, il avait notamment aidé les réfractaires du Service du Travail Obligatoire avant de rejoindre le réseau Jade-Amicol en tant qu’agent de renseignement sous le pseudonyme de « Vincent ».

Chevalier de la Légion d'honneur en 2003

Titulaire de la Médaille militaire, de la Croix de guerre 1939-1945, de la Médaille de la Résistance française, de la Médaille de la France libre, Guy Dufeu était resté à Lyon après-guerre. Au terme de sa vie professionnelle, il avait choisi la voie du témoignage et de l’engagement associatif. Secrétaire général de la section du Rhône des Médaillés de la Résistance, président de l’association Résistance et Déportation , président de la section locale du Rayonnement français, il s’était vu remettre par le Président Jacques Chirac les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur en 2003.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article