Raymond Barre : les secrets de sa fortune miraculeuse

Publié le par RTL par La Rédaction

VU DANS LA PRESSE - Une semaine après ses révélations, "le Canard enchaîné" apporte mercredi, de nouveaux éléments sur la fortune cachée de l'ancien Premier ministre. 

L'ancien Premier ministre Raymond Barre assite à l'examen du projet de loi de Robert Badinter sur l'abolition de la peine de mort, le 17 septembre 1981, à l'Assemblée nationale, à Paris. Crédit : MICHEL CLEMENT / AFP

L'ancien Premier ministre Raymond Barre assite à l'examen du projet de loi de Robert Badinter sur l'abolition de la peine de mort, le 17 septembre 1981, à l'Assemblée nationale, à Paris. Crédit : MICHEL CLEMENT / AFP

Mercredi 3 juillet, le Canard enchaîné, révélait que l'ancien Premier ministre Raymond Barre, aurait caché 11 millions de francs suisses soit 6,8 millions d'euros au fisc français. Dans son édition de ce mercredi 10 juillet, le célèbre hebdomadaire apporte de nouveaux éléments qui expliquent une telle "fortune miraculeuse" de Raymond Barre

Le Canard enchaîné explique qu'en mai 1981, au moment de quitter Matignon, Raymond Barre, aurait envoyé des collaborateurs retirer en liquide, 10,5 millions de francs des fonds secrets. Fonds supprimés depuis 2001, par une réforme du gouvernement Jospin.

Le journal satirique mentionne également un arrangement immobilier en 1978 entre le couple Eve et Raymond Barre et le maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat, également agent immobilier et grand architecte. Ce dernier aurait dégotté aux Barre un terrain de 3.000 m² à un prix très avantageux. Le Premier ministre aurait utilisé un prête nom pour y faire construire une villa, estimée neuf ans plus tard à 4 millions d'euros. 

Publié dans Articles de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article