Aix-en-Provence: Jacques Mariani, figure du banditisme corse, condamné en appel pour avoir corrompu un gardien de prison

Publié le par 20 Minutes par M.C. avec AFP

JUSTICE Jacques Mariani est accusé d’avoir versé 15.000 euros à un gardien de prison contre plusieurs téléphones, des clés 3G et de l’alcool… 

 Jacques Mariani à son procès en 2008 — MICHEL GANGNE / AFP

Jacques Mariani à son procès en 2008 — MICHEL GANGNE / AFP

Il est considéré comme l’hériter de la bande criminelle La Brise de Mer. Jacques Mariani, figure du grand banditismecorse, avait été condamné par tribunal correctionnel de Marseille le 22 mars 2017, à deux ans de prison dont un avec sursis pour avoir versé 15.000 euros à un gardien de la maison centrale de Saint-Maur (Indre) en contrepartie de la livraison dans sa cellule de plusieurs téléphones portables, de deux clés 3G et d’une trentaine de bouteilles d’alcool transvasées dans des bouteilles d’eau minérale.

Mais le 18 septembre, l’avocat général avait requis une aggravation de la peine en décrivant Jacques Mariani comme « un caïd au charisme fort et à l’autorité importante ». Aussi, la, cour d’appel d’Aix-en-Provence a alourdi cette peine ce mardi, le condamnant à quatre ans de prison.

Incarcéré aux Baumettes

Dans son arrêt, la cour d’appel a affirmé que le fonctionnaire visé, « identifié comme particulièrement fragile », avait été la cible d'« une figure du grand banditisme dont les capacités d’influence en milieu carcéral ont été soulignées ». Cette nouvelle condamnation repousse la fin prévisionnelle de peine de Jacques Mariani, initialement prévue au 29 août 2023.

Actuellement incarcéré aux Baumettes, Jacques Mariani, 52 ans, a déjà passé 35 ans derrière les barreaux. Il a notamment été condamné à 15 ans de réclusion pour l’assassinat d’un jeune nationaliste en 2001 à Bastia.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article