La Carapate

Publié le par Gérard Oury

La Carapate est un film français réalisé par Gérard Oury et sorti en 1978. Jean-Philippe Duroc, jeune avocat parisien d'origine modeste, vit avec son vieux père infirme. Le 27 mai 1968, il se rend à Lyon pour annoncer à son client, Martial Gaulard, condamné à mort, le rejet de son pourvoi en cassation. A peine est-il arrivé à la prison qu'une gigantesque mutinerie se déclenche. Martial profite de la confusion pour s'évader, après avoir blessé un des gardiens. Son avocat est alors contraint de le suivre pour tenter de le ramener à la raison. Les forces de l'ordre se font une tout autre opinion de l'affaire. Pour elles, il ne fait aucun doute que cette évasion est un coup monté avec la complicité de Duroc...

La Carapate de Gérard Oury
La Carapate de Gérard Oury

La Carapate de Gérard Oury

Fiche technique

  • Réalisation : Gérard Oury, assisté de Marc Rivière
  • Scénario : Gérard Oury, Danièle Thompson
  • Dialogues : Danièle Thompson
  • Musique : Philippe-Gérard ; arrangements de Jean Musy
  • Chanson du film : Because It's May par le groupe The Sunset Brothers
  • Directeur de la photographie : Edmond Séchan
  • Son : Alain Sempé
  • Chef monteur : Albert Jurgenson
  • Costumes : Tanine Autré
  • Décors : Jean André
  • Script-girl : Colette Crochot
  • Réalisateur 2e équipe : Bernard Stora
  • Régleur de Cascades : Rémy Julienne et son équipe, Claude Carliez
  • Créateur des Effets spéciaux : Christian Bourqui
  • Générique et Effets visuels : Eurocitel
  • Pays d'origine : France
  • Producteur Délégué : Alain Poiré
  • Lieux de tournage : Paris, Viroflay, Auxerre, Lyon, Dijon. Pour des raisons de logistiques, certaines scènes ont été tournées à Dreux
  • Format : Couleur par Eastmancolor — Monophonique — 35 mm
  • Genre : Comédie
  • Durée : 105 minutes
  • Date de sortie : 11 octobre 1978 en France

Distribution

  • Pierre Richard : Maître Jean-Philippe Duroc, avocat gauchiste de Martial Gaulard
  • Victor Lanoux : Martial Gaulard, l'accusé, fasciste et anti-soixante-huitard
  • Raymond Bussières : Marcel Duroc, vieux père de Jean-Philippe
  • Jean-Pierre Darras : Jacques Panivaux, le bourgeois fraudeur
  • Yvonne Gaudeau : Gisèle Panivaux, la bourgeoise fraudeuse
  • Jacques Frantz : Rocheteau, inspecteur de Police
  • Claire Richard : Blanche Hirondelle « Bach Yen », la fiancée vietnamienne de Gaulard
  • Blanche Ravalec : Marguerite, la jeune fermière
  • Claude Brosset : Gustave, le mari cocu de Marguerite
  • Bernard Granger : Jeannot, l'amant de Marguerite
  • Éric Desmaretz : le juge d'instruction
  • Katia Tchenko : la prostituée
  • Bruno Balp : Gaston Buteau
  • Janine Souchon : Josette Buteau
  • Christian Bouillette : Dupuis
  • Alain Doutey : un inspecteur
  • Robert Dalban : le patron du bistrot
  • Henri Poirier : le brigadier CRS
  • Christian Brincourt : lui-même
  • N'Guyen Thi Dung : Mme Yang, patronne de la fiancée de Gaulard
  • Vincent Liégeois : un enfant
  • Arnaud Liégeois : un enfant
  • Éric Broneer : un enfant
  • Georges Broneer : un enfant
  • Henri Attal : un détenu
  • Adrien Cayla-Legrand : Le Président de la République Charles de Gaulle
  • Philippe Chauveau : un gendarme
  • Janine Darcey: le préposée PTT
  • Patrick Floersheim : un détenu
  • Anne-Marie Jabraud : la voyageuse dans le train qui parle aux bourgeois
  • Lucienne Legrand : la cliente de la banque
  • Claude Legros : le pompiste
  • Daniel Milgram : un brigadier
  • Roger Muni : le caissier banque
  • Régis Porte : un manifestant
  • Roger Riffart : un automobiliste
  • Gilbert Servien : un brigadier
  • Jacques Verlier
  • Adrienne Servantie
  • Sophie Sam
  • Patrice Melennec : un CRS
  • Luc Florian : un CRS
  • Marc Ariche
  • Michel Carnoy
  • Jean-François Daniel
  • Gérard Giacchino
  • Lucien Privat
  • Bernard Spiegel
  • Jean-Pierre Farkas : voix radio

Non-crédités

  • Jean-Paul Coquelin : un brigadier
  • Clément Michu : un gendarme
  • Michel Julienne : un cascadeur
  • Jean Ragnotti : un cascadeur

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article