Crash du Hindenburg : Le dernier survivant de la catastrophe est décédé à 90 ans

Publié le par 20 Minutes avec agences

HISTOIRE Alors qu’il n’avait que huit ans, sa mère l’avait sauvé en le jetant par une fenêtre du dirigeable 

Le dirigeable allemand Hindenburg, en flammes le 6 mai 1937, quelques instants avant son crash. — MARY EVANS/SIPA

Le dirigeable allemand Hindenburg, en flammes le 6 mai 1937, quelques instants avant son crash. — MARY EVANS/SIPA

L’événement appartient désormais officiellement à l’Histoire : le dernier rescapé de la catastrophe du dirigeable Hindenburg est décédé à l’âge de 90 ans. Le crash avait eu lieu le 6 mai 1937 dans l’Etat du New Jersey, aux Etats-Unis.

Werner Doehner n’avait que huit ans quand il est monté à bord du dirigeable, fierté du IIIe Reich. C’est sa mère qui l’avait sauvé en les jetant, lui et son frère, par une fenêtre. Elle avait également survécu, au prix d’une hanche fracturée. Werner Doehner a perdu son père et sa sœur dans l’incident.

Le « Titanic des airs »

Le Hindenburg était alimenté par de l’hydrogène et propulsé par quatre moteurs diesel. Surnommé le « Titanic des airs », l’aérostat s’est embrasé lors de sa phase de descente vers Lakehurst, dans le New Jersey, devant l’objectif des photographes et cameramen venus immortaliser l’événement. Les clichés avaient fait la une de la presse mondiale.

Gravement brûlé, le petit garçon avait été hospitalisé plusieurs mois et avait subi des greffes de peau. Né en Allemagne, il avait passé son enfance au Mexique. Il s’était installé en 1984 aux Etats-Unis pour travailler pour General Electric, selon sa nécrologie. Trente-quatre autres personnes sont mortes dans le crash qui a marqué l’histoire de l’aviation civile et sonné le glas de l’âge d’or des zeppelins.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article