Décès de Colette Senghor : « Elle a fait aimer la Normandie au poète africain »

Publié le par Ouest-France

Colette Senghor, veuve de Léopold Sédar Senghor, le poète et ancien président sénégalais, est décédée lundi 18 novembre, à Verson, près de Caen, à l’âge de 93 ans. Depuis les hommages se multiplient.

Colette Senghor à côté de son époux Léopold Sédar Senghor et de l’ancien maire de Caen, Jean-Marie Girault, et sa femme, Brigitte Girault. | ARCHIVES VILLE DE CAEN

Colette Senghor à côté de son époux Léopold Sédar Senghor et de l’ancien maire de Caen, Jean-Marie Girault, et sa femme, Brigitte Girault. | ARCHIVES VILLE DE CAEN

« Colette Senghor était une figure emblématique de notre territoire. » Joël Bruneau, maire de Caen, rend hommage à la veuve de Léopold Sédar Senghor, le poète et ancien président sénégalais mort en 2001. Colette Senghor, née Hubert, est décédée lundi 18 novembre 2019, à l’âge de 93 ans, à Verson, près de Caen. « Dès 1957, les époux Senghor avaient noué avec notre ville des liens forts, rappelle l’édile. Symbole durable de ces relations privilégiées, la coopération de notre ville avec celle de Thiès, au Sénégal, initiée dès 1957 et qui aboutira à un jumelage en 1992. »

Pour Alain Tourret, député, « Léopold Sédar Senghor aimait Colette et Colette avait fait aimer la Normandie au poète africain, au défenseur de la francophonie, au chantre de la négritude, l’enracinant dans cette terre de la plaine de Caen. » Et de rappeler que « la jolie demeure familiale de Colette est appelée à devenir une « Maison Senghor » dont l’objet est la mise en valeur dans ce lieu des archives privées, documents, objets divers légués par Colette Senghor à la commune de Verson. »

Les obsèques de Colette Senghor seront célébrées vendredi 22 novembre, à 14 h 30, à l’église de Verson.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article