Voici le temps des assassins

Publié le par Julien Duvivier

Voici le temps des assassins est un film français réalisé par Julien Duvivier, sorti en 1956.  Comment Chatelin, restaurateur réputé des Halles, est victime d'une savante machination ourdie par son ex-femme, une droguée, et la fille de celle-ci, Catherine cachant hypocrisie et férocité sous un visage d'ange. L'addition sera lourde : un jeune homme que protégeait Chatelin, froidement assassiné, et Catherine, dévorée par un chien, après avoir joué à fond son odieuse comédie.

Voici le temps des assassins de Julien Duvivier
Voici le temps des assassins de Julien Duvivier

Voici le temps des assassins de Julien Duvivier

Fiche technique

  • Titre original : Voici le temps des assassins
  • Réalisation : Julien Duvivier, assisté de Michel Roumanoff et Gérard Renateau
  • Scénario : Julien Duvivier, Maurice Bessy, Charles Dorat
  • Adaptation, dialogue : Julien Duvivier, Charles Dorat, Pierre-Aristide Bréal
  • Décors : Robert Gys, assisté d'Yves Olivier, Fred Marpeaux
  • Costumes : Jacques Cottin
  • Maquillages : Gérard Bouban
  • Coiffures : Yvonne Gaspérina
  • Photographie : Armand Thirard
  • Opérateur : Louis Née, assisté de Jean Dicop et Robert Florent
  • Son : Antoine Archimbaud assisté de Jacques Gerardot
  • Montage : Marthe Poncin
  • Trucages : LAX
  • Musique : Jean Wiener
  • Photographe de plateau : Roger Corbeau
  • Scripte : Denise Morlot
  • Production : Raymond Borderie, Pierre Cabaud, René Bézard, Georges Agiman
  • Directeurs de production : Robert Bossis, Charles Borderie
  • Sociétés de production : CICC (France), Les Films Georges Agiman (France), Pathé Cinéma (France)
  • Société de distribution : Pathé Distribution (France et vente à l'étranger)
  • Pays d'origine : France
  • Langue originale : français
  • Format : noir et blanc — 35 mm — 1.37:1 — son monophonique (Western Electric Sound System)
  • Tirage : Laboratoire Franay LTC Saint-Cloud
  • Genres : drame, film noir
  • Durée : 113 minutes
  • Dates de sortie : France 11 avril 1956, États-Unis 8 octobre 1957
  • Rediffusion télévisée (version restaurée HD) : 10 octobre 2016 sur Arte
  • Classifications CNC : tous publics, Art et Essai (visa d'exploitation no 17767)

Distribution

  • Jean Gabin : André Chatelin
  • Danièle Delorme : Catherine
  • Gérard Blain : Gérard Delacroix
  • Lucienne Bogaert : Gabrielle
  • Germaine Kerjean : Mme Chatelin mère
  • Gabrielle Fontan : Mme Jules
  • Jean-Paul Roussillon : Amédée
  • Robert Pizani : le président
  • Aimé Clariond : M. Prévost
  • Robert Arnoux : M. Bouvier
  • Liliane Bert : Antoinette
  • Betty Beckers : Germaine
  • Gaby Basset : une serveuse de la guinguette
  • Robert Manuel : Mario Bonnacorsi
  • Maxime Fabert (doublé par Jean Clarieux) : le patron de l'hôtel « Le Charolais »
  • Gérard Fallec : Gaston
  • Alfred Goulin : Armand
  • Jane Morlet : Mme Aristide
  • Camille Guérini : Gégène
  • Michel Seldow : M. Gentel
  • Paul Demange : le client au régime
  • Roger Saget : le président du club
  • Olga Valery : la duchesse
  • Colette Mareuil : Mme Coutului
  • Valérie Vivin : Minette
  • Liliane Ernout : la serveuse blonde de la guinguette
  • Monique Vita : Françoise Gardel
  • Jacques Fayet : le copain de Gérard
  • Catherine Fath : une dîneuse
  • Paul Barge (non crédité) : le garçon d'étage de l'hôtel du Charolais
  • Jacques Bertrand (non crédité) : Félix, le livreur de la laiterie
  • Robert Blome (non crédité) : un homme de passage aux Halles
  • Raymond Bour (non crédité) : un curieux
  • Henri Coutet (non crédité) : l'homme qui annonce l'accident
  • Max Dalban (non crédité) : un fort-des-halles
  • René Hell (non crédité) : le garde champêtre
  • René Lacourt (non crédité) : un pêcheur à la ligne
  • Jean-Louis Le Goff (non crédité) : le brigadier de gendarmerie
  • Albert Medina (non crédité) : M. Passart, un marchant au halles
  • Eugène Stuber (non crédité) : un consommateur
  • Jimmy Perrys : un homme le long de la rivière
  • Roger Lecuyer : un dîneur chez Chatelin
  • André Philip
  • Sophie Saint-Rapt
  • Georges Tat (non crédité)
  • Laura Lor (non créditée)
  • Nadine Basile (scène coupée au montage)
  • Le chien César
     

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article