Dordogne/Gironde : le décès de Claudette Lothaire, après une vie dédiée au commerce

Publié le par Sud Ouest

À partir d’une mercerie de Périgueux, elle avait créé avec son époux Jean-Marie des magasins qui portent leur nom dans toute la région.

Claudette Lothaire avait 97 ans. archives Arnaud Loth

Claudette Lothaire avait 97 ans. archives Arnaud Loth

Il y a quelques jours encore, âgée de 97 ans, Claudette Lothaire prenait des nouvelles de ses magasins. Elle vient de s’éteindre dans la maison de santé bordelaise où elle était partie vivre ces dernières années, entourée par ses fils Pierre Lothaire, élu municipal et départemental à Bordeaux, et Guy Michel, notaire dans cette ville.

Elle est à la base d’une saga commerciale familiale avec son mari Jean-Marie, qui était représentant en bonneterie et mercerie. Ils ont créé leur premier magasin en 1947 face aux ateliers SNCF du Toulon à Périgueux, avant de rejoindre le boulevard Montaigne en 1955 avec une chemiserie, puis en 1960 avec une boutique de prêt-à-porter masculin.

L’entreprise familiale s’est développée au fil des années en ouvrant des magasins dans l’agglomération périgourdine, à Bordeaux, Limoges, Angoulême, Bergerac… Ils sont aujourd’hui une dizaine à porter le nom de Lothaire. Ses petits-enfants, Anne et Jérôme Lothaire, s’occupent aujourd’hui de ces affaires après avoir été formés par leur grand-mère. « Elle était bienveillante avec tout le monde et très soucieuse de transmission », commente Jérôme.

Claudette Lothaire avait deux enfants, six petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants. Ses obsèques ont lieu ce mercredi 4 décembre à 14 h 30 à la cathédrale Saint-Front de Périgueux, avant l’inhumation au cimetière Saint-Georges.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article